Interview avec Baloji, un sorcier noir au pays des blancs

0 Flares 0 Flares ×

Baloji, Hôtel Impala

Quelqu’un m’a parlé il y a quelques semaines de Baloji, un jeune rappeur d’origine congolaise vivant en Belgique. En effectuant une recherche sur Internet, j’ai pu écouter des extraits de ses morceaux, visualiser un de ses clips et j’ai tout de suite accroché.

J’ai bien aimé écouter ce jeune d’origine congolaise à la verve franche, qui regarde les choses en face, sans essayer de détourner son regard de la réalité même si elle n’est pas toujours propre.

J’ai croisé par hasard Baloji à Kinshasa et je dois avouer que rencontrer, discuter longuement avec ce jeune me redonne un brin d’espoir. Réconfortant de voir qu’il y a quand même des jeunes congolais qui ne se conforment pas à cette tradition qu’est la sape, le paraître avant d’être.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le site Web de Baloji
Le Blog de Baloji
Le clip « tout ceci ne nous rendra pas le Congo »

157 Commentaires

  1. wilka
    Posted 25 février 2008 at 3:33 | Permalink

    Cédric,
    De passage en Europe l’été passé, une amie blanche m’a invité a assisté a un concert de Baloji. Ce jeune homme est tout simplement époustouflant. Dans sa musique, l’on sent les influences africaines qui se marient à merveille avec des textes en français ou en anglais d’une rare qualité. Le grain de voix interprète les riches mélodies avec une grande sensibilité.

  2. YA MOKOLO
    Posted 25 février 2008 at 8:42 | Permalink

    @ Cédric,

    Baloji je kiffe à fond, voilà un jeune qui résume en un tube anthologique à la shaft et à l’africaine, ce que nous décrions sur ce blog, non le jeune frangin est efficace, sa musique est une bombe!!???
    Voilà un vrai futur ambassadeur de la paix pour notre pays, car avec ses mots, nos dirigeants sont tous choquer sans retenues, dans la vérité la plus pure….

    PEACE FOR BALOJI? AGAIN AND AGAIN

  3. D.T.
    Posted 25 février 2008 at 8:54 | Permalink

    Quel talent, ce gars! Sa musique, un mélange de rythmes passionnés ponctuant une thématique qui palpe au plus profond des réalites de nos problèmes, et des clips vidéo plutôt géniaux. Chapeau bas à Baloji et merçi Cédric de nous l’avoir fait découvrir.

  4. tongo etani
    Posted 25 février 2008 at 9:16 | Permalink

    Baloji c’est l’espoir du Congo pour la conscientisation de notre peuple vautré dans la misère dans un pays riche.

    tongo etani

  5. kass
    Posted 25 février 2008 at 11:30 | Permalink

    @ CEDRIC
    BALOJI est belge d’origine Congolaise(lubumbashi). Ne lui faisons pas trop de pub. Il est bien encadré par les belges. Parlons de la musique Congolaise qui se meurt. Le succès de BALOJI honore les Belges et non les Congolais. La congolité ne nous inclus pas nous autres qui avons opté pour d’autres nationalités(!)

  6. rocksys
    Posted 25 février 2008 at 11:59 | Permalink

    A Kass,
    Mon frère,je ne suis pas d’accord à propos de la manière tu décris la « congolité », ce mot désagréable et insultant pour tout congolais qui aime ce pays, mot emprunté à l’ »ivoirité » par les extrémistes congolais en manque des projets pendant la campagne à l’election présidentielle et dont on connait la suite tragique que cela a occasionné par ceux qui l’ont appliqué chez eux.
    Je reviens pour cette magnifique musique de ce jeune congolais à qui je salue et soutiens, rare de nos jours de voir un chanteur congolais militant, j’ignore même si nous en avions eu par le passé, je dis bravo et bien qu’il soit belge administrativement comme je suis hollandais moi-même ou d’autres ayant adoptés d’autres nationalités; il est, je suis et nous sommes avant tout des congolais. Nos familles, nos cultures, nos coutumes malgré tout comme de ce jeune homme très talentueux, sont congolaises contrairement à ce que tu veux nous faire croire, mon cher Kass, et les congolais sentiront en ce jeune artiste non comme un belge, mais un des leurs et lui faire la pub qu’il mérité d’ailleurs doit faire plaisir à chacun d’entre nous.
    Je termine en soulignant que Papa Wemba a la nationalité belge, mais quand il eût cette affaire de visa avec la justice française, il était présenté comme chanteur congolais et non belge, alors la polémique n’a pas droit de cité concernant cet or qui brille et j’espère que pour lui l’aventure ne fasse que commencer comme on dit.
    Bravo Cédric de nous l’avoir fait découvrir, beaucoup de succès à Baloji.

  7. OURAGAN
    Posted 25 février 2008 at 13:32 | Permalink

    Afin un artiste nègres qui se fait connaître par son vrais prénom swahili BALOJI assez de ces petits nègres qui ramassent tout les prénoms des autres sans comprendre la signification comme LA COSTE, MONTANA, SARKOZY, CLITON, MITTERAND,VERSACE ,ZIDANE ,Y compris le nom des équipes de football MILAN AC ,BARCELONE ect…. pourquoi ne pas garder son prénom de chez toi BAYAKAS ? il y avait un bon musicien de ZAIKO qui s’appeler grand MUYAKA pour valoriser sa tribu
    pourquoi les autres eux éprouvent ses besoins ridicule de ramasser tout les prénoms des autres ont peu devenir célèbre par son véritable nom ou prénom pas besoins de s’appeler MONTANA ou LA COSTE quelle honte ?
    voilas de gens dont les jeunes congolais ont besoins comme modèle est pas les gendarmes racketteurs ou d’autres antis valeurs qui doivent nous maintenir en haleine durant de semaines,il faut mettre en valeur tout les jeunes congolais entrepreneurs qui défie cette image négative a coller aux congolais ces gars participe au rayonnement de la culture congolaise plus que les politiciens malgré sa nationalité BELGE il garde ses racines congolaise ont peu avoir deux nationalité est assimilées les deux parfaitement sans renié l’une ou l’autre culture

  8. Posted 25 février 2008 at 15:27 | Permalink

    C’est une fois de plus la preuve que le talent ne fait pas defaut et que la Republique Democratique du Congo en regorge.

    La seule chose qui me chiffone est que la plupart des decouvertes actuelles de chanteurs congolais ont pour origine des financements etrangers.

    Le Congolais qui dispose de ressources a t-il perdu foi en ses compatriotes pour investir dans un domaine avec des retours exponentiels?

    Il est de notoriete publique qu’avec les nouvelles technologies, il est difficile de s’appuyer uniquement sur les recettes des cds mais plutot les concerts.

    Raison pour laquelle, une grande chanteuse comme Celine Dion se retrouve a Sin City, Las Vegas tous les soirs.

    Ma derniere intervention est pour dire que le marche de l’offre et de la demande fait que certains musiciens africains ont pour target, le public caucasien et le son s’en ressent.

    Je n’ai aucun grief a leur egard et je tire mon chapeau sur leur sens du business.

    La meilleure facon de soutenir nos artistes est de dire non au piratage et autres pratiques qui les spolient de leurs revenus..

    Lol, Gbu

  9. tongo etani
    Posted 25 février 2008 at 15:48 | Permalink

    Les congolais doivent être fiers de porter les noms de nos ancêtres et de s’habiller selon nos ethnies.

    Malheureusement, l’homme noir est toujours complexé d’où l’emprunt des prénoms LACOSTE,GABBANA, JEAN GABIN, SARKOZY, MONTANA et autres.

    J’ai une anecdote:

    On avait une fête à Paris, les gens étaient déguisés comme des voitures de POMPIERS: gianni versace, kenzo, weston, avec des grosses lunettes NOIRES la nuit, nous avons vu deux congolais se pointer avec des abas – cost en pagnes, ils y’avaient deux sapeurs énervés, ils ont accosté les deux types en disant, nous sommes tous en Europe, il faut être bien sapé, bien rasé et bien parfumé, on ne peut pas vous laisser rentrer dans cette fête, ici c’est paris NVUATA KOU NVUATA pas de place pour LES NGOMBéS(TAUREAUX!!!SANS ALLURES!!!), les deux pauvres gars sont répartis chez problème d’allures!!!!!!

    Le jeune BALOJI fait la fierté des congolais et des belges.

    Notre gouvernement doit changer la constitution concernant la nationalité Congolaise, il faut admettre le principe de dualité dans la constitution Congolaise, on peut être belge et congolais, c’est une question d’avenir pour notre pays.

    tongo etani

  10. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 15:52 | Permalink

    @ Cédric :
    J’ai posté un commentaire et je reçois un message qui m’informe que mon commentaire est « en attente de modération ». Suis-je sur une liste noire ? :-)

  11. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 15:58 | Permalink

    @ KASS :
    J’ajoute à ma courte liste Lokua Kanza… Que dire de nos chanteurs de la soukouss religieuse comme Matu Samuel et d’autres ? Il ne faut pas dire n’importe quoi…

  12. rocksys
    Posted 25 février 2008 at 16:10 | Permalink

    A Jean louis K,
    La RDC renferme une richesse monumentale de création artistique dans le domaine musical, mais malheureusement nous n’en tirons pas ou nous ignorons le profit.
    A mon avis cela est le fait de poss2der un sous-sol déjà scandaleusement fourni, la culture et en particulier la musique fait preuve de parent pauvre, d’où dans un pays bourré des talents, nous manquons ne fut-ce qu’un studio moderne d’enregistrement digne de ce nom, à l’époque aux années 70 ou 80, il fallait traverser à l’autre rive à Brazza chez IAD pour trouver du bon matos, ou sinon l’Europe.
    En allant sur youtube, tapez « jupiter  » et découvrez ce talentueux chanteur à Kinshasa, méconnu complètement, et dont je suis persuadé un coup de pouce venant de l’étranger fera le bonheur de la musique congolaise.

  13. rocksys
    Posted 25 février 2008 at 16:49 | Permalink

    S’appropprier les noms célèbres,une fâcheuse habitude spécifiquement congolaise. Qu’un chanteur du calibre de Koffi Olomide, célèbre un peu partout en Afrique par sa musique, se dénomme Sarkozy…après avoir été Rambo et demain qui sait peut-être Obama, cela prête au ridicule, au manque de sérieux et à rigoler.
    Nos chanteurs devraient arrêter de nous rabattre les noms des couturiers dans leurs chansons, nous possédons la seule musique au monde où les marques vestimentaires sont hautement citées, qu’ils arrêtent enfin, qu’ils nous refassent la bonne musique d’avant les Atalaku.

  14. Blaise
    Posted 25 février 2008 at 16:55 | Permalink

    @ Ouragan

    Le musicien de ZAIKO dont tu parles et qui se faisait appeler Le « Grand MUYAKA », c’est DJO POSTER.

    D’ailleurs c’est tout l’orchestre qui se faisait appeller l’Orchestre des BAYAKA. IL ne s’agissait pas de ZAIKO LANGA LANGA (de Jossart Nyaka Longo) mais de l’Orchestre Grand ZAIKO de Manuaku Waku alias Pepe Felly, après qu’il ait quitté ZAIKO L.L.

    Le plus drole dans l’histoire c’est qu’il y avait dans cet orchestre le beau SHIMITA qui lui se faisait appeller l’ »antillais des bayaka ».

    Djo POSTER fut l’auteur d’un succès énorme avec la chanson « Zéké ya Pamba ».

    Mais on ne va pas parler de ça ici au risque de se voir reprocher de changer de sujet. Restons concentrés sur Baloji.

    Blaise

  15. rocksys
    Posted 25 février 2008 at 17:20 | Permalink

    Voir le concert de Jupiter, allez sur Youtube tapez Jupiter and Okwess international ou Jupiter en Rdc.
    Mes excuses pour ce hors-sujet.

  16. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 17:59 | Permalink

    Que se passe-t-il? J’ai posté un commentaire à 15:48 juste après le commentaire de Tongo Etani de 15:48, qui n’a pas été publié. Croyant qu’il s’agissait d’une anomie, j’ai reposté mon commentaire à 16:41. Dans les 2 cas, je reçois le message : « Votre commentaire est en attente de modération ». Peut-on m’expliquer ce qui se passe ? Suis-je banni et pour quelle raison ? Mon commentaire rentre dans le cadre du thème et était en réaction à une intervention de Kass…

  17. kass
    Posted 25 février 2008 at 18:22 | Permalink

    LOkua KANZA n’est pas Congolais. J’ai suivi son interview sur TV5, il se fait passer pour un RWANDAIS. J’ai enfin compris pour quoi! C’est parce qu’il voulait faire un duo avec CORNEILLE. C’est quand même ingrat de sa part. Nous avons toujours considéré SAM MANGWANA comme congolais, mais du fond de son coeur, il est MUZOMBO d’Angola. La liste est longue avec Nyoka Longo, Malage, Mavatiku Visi, Carlito,etc…Donc, mon cher ALEX, je ne dis pas n’importe quoi. D’ailleurs personne ne m’a compris quand j’écris: »La congolité ne nous inclus pas nous autres qui avons opté pour d’autres nationalités(!) Le point d’interrogation entre parenthèse traduit l’ironie. BALOJI est mon voisin de LIEGE. J’aime ce qu’il fait. Il est Congolais. Car il a le sang Congolais qui coule dans ses veines. Il porte un nom Congolais BALOJI(SORCIERS)en CILUBA. Ils ne sont pas nombreux nos vedettes qui portent un nom de chez nous. JB MPIANA défend sa carrière avec son nom. Quant à Koffi Olomidé, je peux dire que cet homme à touché le fond de la médiocrité. Nous voulons avoir les vedettes Congolaises qui réussissent dans leur métier tout en restant Congolais. Ce sera bien pour l’honneur du pays.

  18. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 18:23 | Permalink

    Je vais ressayer de reprendre mon argumentaire à KASS. 1) Le rap est une exportation américaine qui risque de raboter les sensibilités musicales spécifiques des autres cultures (Claude Lévi-Strauss avait prédit ce danger de la mondialisation il y a plus de 40 ans). Aux Etats-Unis, berceau même du rap, ce genre musical n’a pas l’unanimité des mélomanes. Des artistes américaines comme Alicia Keys ou Carrie Underwood représentent mieux la sensibilité pérenne de la musique américaine. 2) La musique congolaise est bien vivante : Fally Ipupa, Lokua Kanza et bien d’autres.

  19. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 18:27 | Permalink

    Cédric :
    Mes excuses. Je crois que votre site rejette automatiquement les liens à YouTube ou plus de 2 liens à la fois. Je vais essayer avec un seul lien (une chanson d’Alicia Keys) :
    http://www.youtube.com/watch?v=j6_Tqo44xI4

  20. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 18:29 | Permalink

    Cédric :
    Encore une fois, mes excuses… Voici le deuxième lien (Carrie Underwood) : http://www.youtube.com/watch?v=vSG4Cml7HXs

  21. OURAGAN
    Posted 25 février 2008 at 18:39 | Permalink

    je vous conseille une vidéo sur YOU TUBE de la musique TANZANIENNE de BONGO FLAVA avec SAIDA KAROLI le titre a taper pour retrouver la VIDEO : NODOMBOLO YA SOLO bongo flava un régal du rythme Tanzanienne rien en envier au ndombolo de KINOIS pour vous dire que le tyhtme que ses gosses les kinois appartient maintenant a toute l’Afrique qui copie qui ? la musique est universelle
    IDEM pour le ndombolo OUGANDAISE, NAMIBIENNE ou ZIMBABWEENNES que vous pouvez aussi regarder sur YOU TUBE ,les danses les kinois pensent tous que c’est leurs inventions croyez moi de fois c’est les artistes kinois qui copies les autres a l’étrangers plusieurs morceaux y compris chez KOFFI appartient aux ivoiriens

  22. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 18:46 | Permalink

    KASS :
    Il faut replacer les déclarations de Lokua Kanza dans leur contexte initial. La « congolité » est une dérive du même ordre que l’« ivoirité » qui a plongé la Côte d’Ivoire dans le cauchemar duquel elle sort à peine. Bien plus, Lokua Kanza chante en lingala, tout comme Sam Mangwana. Ils peuvent provenir de la planète Mars mais ils contribuent par leurs opus à la force de la musique congolaise. Quant à Koffi, je ne sais d’où vous vient cette estimation négative de sa musique. Moi quand j’écoute « Si si si », « Ma fille » ou ses autres belles chansons que TONGO ETANI m’envoie ces jours-ci, je sais que je suis béni par les dieux d’être né dans un pays qui a produit Le Karma Pa. La musique congolaise n’est donc pas morte.

  23. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 18:56 | Permalink

    Ouragan :
    Qu’est-ce que vous nous racontez là ? J’ai vécu en Afrique de l’est, à Nairobi plus précisément. Eh bien, je vous dis que dans leurs bars et boîtes, chaque fois qu’on joue de la musique congolaise c’est la pagaille. J’ai même vu des amoureux évoluer sur la piste au rythme de la musique religieuse congolaise qu’ils croyaient être la musique de ndombolo. Leurs musiciens copient notre musique. Dans un film recent « The Last King of Scotland » qui est est censé se passer en Ouganda sous Idi Amin, il y a un orchestre qui joue une chanson congolaise en lingala !

  24. rocksys
    Posted 25 février 2008 at 19:25 | Permalink

    A Alex,
    Je suis franchement d’accord mon frère avec vous, notre musique est de loin la meilleure et la plus appréciée en Afrique et je ne vous dis pas les copies. Ecoutez ce que font les célèbres groupes ivoiriens par exemple, beaucoup font du SWEDE SWEDE,la musique congolaise a tellement conquis l’Afrique à tel point que je suis allé dans un anniversaire chez des amies camerounais que les gens m’ont obligé une fois sachant que je suis congolais, de leur chanter une chanson et danser une danse de chez nous( pour eux tout congolais a le talent de chanteur dans ses veines), mais je me suis exécuté à la deuxième malgré moi qui est surtout rock, reggae, soul etc… et l’assistance a apprécié.
    Nous ne réconnaissons pas notre valeur, mais il faut être avec nos frères africains, il y a un certain respect de c côté.

  25. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 20:06 | Permalink

    @ rocksys :
    Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai une fille de 17 ans qui est née et qui a grandi aux USA (elle ne parle donc ni lingala ni swahili–a part jambo, asante ou mbote). Dans son baladeur, à part la musique américaine (c’est elle d’ailleurs qui m’a fait découvrir les deux chanteuses dont j’ai donné les liens plus haut), il y a « Porokondo (likambo ya doc) », « Mobimba ya mama » (ces deux titres sont de Lokua Kanza), « Naza » (Mbilia Bel), Les Marquis, Fally Ipupa (le nom la fait marrer parce qu’il est proche du mot anglais « poop », qui signifie merde) et tout un tas de chansons de JB Mpiana. Bizarrement, elle n’aime pas Werrason de qui elle a pourtant obtenu une fois un autographe au Grand Hôtel de Kinshasa. S’il y a une boum, les gens lui demandent toujours de danser la danse congolaise qu’elle improvise à la grande joie générale… Sa sélection musicale est pourtant sévère : si elle se permet de passer de longs moments à écouter la musique congolaise, c’est qu’on a une bonne musique. Récemment, j’ai fait une copie CD de compilation des chansons congolaises pour un café éthiopien de mon quartier dont la discothèque laissait à désirer. Dès que la dame éthiopienne a joué ce CD, tous ses clients américains se sont précipités au comptoir pour demander quelle culture avait produit une si belle musique !… Les attitudes négatives de certains Congolais pour notre musique sont motivées par des considérations politiques mesquines—puisque tel musicien est perçu comme appuyant tel parti politique, on le hait sans aucune considération esthétique. Le Karma Pa est « bembiste », je l’écoute pourtant avec le même recueillement religieux quoique je ne partage pas son choix politique…

  26. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 21:06 | Permalink

    Je viens de suivre le lien au clip de Baloji sur YouTube. Très bel arrangement musical mais quelle fureur des propos. N’y a-t-il pas moyen que ce jeune musicien réinvestisse ses talents dans l’art (pour l’art) comme le rappeur français Kamini ou l’autre rappeur d’origine Congo-Brazza dont le nom m’echappe ? C’est une question personnelle de sensibilité esthétique : la musique est un espace intime privilégié pour moi ; et quand j’écoute la musique, je m’attends à ce qu’elle me détende, pas à me bombarder toutes les injustices de cette terre des damnés. Nabela ba nerfs pamba ?

  27. kass
    Posted 25 février 2008 at 21:32 | Permalink

    @ ALEX
    Tu regardes bcp ARNOLD et WILLY »Quest-ce que vous me raconter là ». On parle de la musique de BALOJI qui n’a rien à voir avec notre NDOMBOLO nationale. Je ne comprends pas pour quoi les bloggeurs confondent BALOJI, JB MPIANA et les autres? Ils ne font pas la même musique. Comparons BALOJI aux autes congolais qui font la musique du même genre. Le jour où nous parlerons musique Congolaise, nous comparerons TABU Ley à JB MPIANA ou PAPA WEMBA à SIMARO MASIYA. Pour le moment laissons notre BALOJI être comparé à ses semblables de même style. QIU les connait?

  28. kass
    Posted 25 février 2008 at 21:56 | Permalink

    @ TOUS(hors sujet)
    Allez sur YOU TUBE et tapez LWA TUYE, vous verrez un groupe américains interpêter la chanson de TSHALA MUANA avec élégance.

  29. D.T.
    Posted 25 février 2008 at 21:58 | Permalink

    @ Ouragan,

    Pour appuyer ce que Alex a dit à propos de la ndombolisation de la musique de l’Afrique de l’Est, j’ai aussi eu la chance de vivre à Nairobi et me permets de rajouter que la plupart d’ensembles musicaux qui ont émergé avec ce rythme endiablé qu’est le ndombolo ont pour muses nos musiciens congolais, et non pas l’opposé. En plus de cela, bien de ces petits groupes avaient ou ont toujours un ou deux ressortissants congolais oeuvrant plus ou moins dans l’ombre — en tant que percussionniste, drummer, etc.–, comme quoi il y a certaines facettes de notre musique qui ne peuvent être fidèlement reproduites que par des congolais eux-mêmes…

    @ Alex,

    Je pense que « l’art pour l’art » est à la limite de l’inexistance dans le rap et le hip hop. Baloji ne fait qu’exprimer ce qu’il ressent bon gré mal gré. D’ailleur n’est-ce pas là le leitmotiv même que chérissent tant la plupart des rappeurs que je qualifierais du type « no nonsense » — MC Solaar par exemple? Quant à Kamini, j’ignore si c’est purement de l’art pour l’art qu’il fait, mais dans les quelques titres de lui que j’ai, bien que d’un style assez burlesque, il y dénonce des fois sournoisement certaines tares de sa société [francaise].

  30. Posted 25 février 2008 at 22:00 | Permalink

    salut cédric!
    merci pour ton soutien
    j’aime beaucoup l’emprunt au titre du spectacle de monsieur pie
    et j’ai pris beaucoup de plaisir a lire les critiques/commentaires laisser
    dommage que certains ont une vision étriquées, réductrice
    ils oublient que je ne prétend a rien d’autre que de faire un disque honnête
    celui d’un sorcier noir au pays des blancs qui pense a retrouver son pays…….

    bonne route cédric
    et a très bientôt dans les rues de kin ou de bruxelles

  31. D.T.
    Posted 25 février 2008 at 22:01 | Permalink

    erratum: …l’inexistence…

  32. kass
    Posted 25 février 2008 at 22:10 | Permalink

    @ tous
    Je corrige. allez sur youtube, taper » G Force Project/lwa-tuye » Vous verrez le groupe américain interprêter la chanson de MAMU NATIONALE.

  33. salut
    Posted 25 février 2008 at 22:14 | Permalink

    Bon les mecs,,,

    Pour moi un africain de 25 ans qui est en Europe depuis 5 ou 10 et qui n’a pas décidé de rester en Europe et qui veut retourner en Afrique ou ailleurs, est un africain.

    Disons qu’un « africain » de 25 ans qui habite en suisse ou Belgique depuis 15, 20 ou 25 ans pour moi c’est un suisse ou un belge.

    Quand je dis « pour moi » ce n’est pas par humanisme ou générosité c’est parce que c’est complètement logique!!!

    Le problème de l’Afrique c’est qu’il n’y a pas de gouvernances pas de département,pas de suffrages universelles, c’est un grand chantier qui demande incroyablement de travail!

    L’autre problème que l’on soutient souvent souvent comme un problème africain mais qui n’en ai pas un, est le problème des européen noir ou d’origine africaine de par leur parent! qui n’ont tj pas décider de leur nationalité.
    La discriminations évidente joue un grand rôle, quand tu est un belge noir né ou presque né en Belgique et qu’on te refuse du boulot parce que t’es noir ça te frustre et alors tu hésite a dire que tu est belge,
    MAIS POURTANT TU EST BELGE!

    Alors des pistes:
    la discrimination positives!
    Le syndicalisme, très peu de belges « noir » syndicalistes, un déléguè syndicale noir dans une grande entreprise pourrait tout de suites remarqué si cette entreprise fait de la discrimination et faire un mouvement de grève qui serait rellée par les média!!!

    C’est ce qu’on fait les italiens en belgique, les belges noir, n’on pas su accompagné les combat politique et sociales en europe,bien sur l’afrique etait une colonies a cette époque et c’est la le drame.

    Les noirs seront libre des qu’il pourrnt dire je suis belge, francais, suisse, italiens…
    Les noirs seront libre des que l’on sortira de cette legende de « peuple noir » il n’y a pas de peuple noir il ya bien sur une grande civilisation africaine infinie et riche, mais pas de peuple noir
    Pas un peuple bric a brac composé aux choix d’afroamericain, afroeuropeen, d’africain…

    Alors ca m’enerve je ne suis pas « noir » mais mes parents etait des imigré, et pourtant je suis belge, j’ai eté a l’ecole en belgique
    je suis donc belge! mes references sont belges, ou francophone car ce peuple parle a moitié francais.

    Les européens noir doivent rentre en politique, les jeune doivent comprendre ce qu’est le plein emploi, la flex securité ou l’acces au logement pour tous.
    Il ya un tournant politique en europe au sein des socialdemocratie et toutes les minorité doivent acompagner et influencé ce changement, après ce sera trop tard, pour pouvoir accompagner ce changement un belge « noir » doit se dire belge et le repeter meme aux quelque trou du cul a qui ca derange!

    Le continent africain et ca c’est un autre probleme doit rentrer de plein fouet dans le libéralisme, le vrai pas le capitaiqme d’etat, surtout pas l’exemple francais!
    cela a marché pour l’inde, la chine pourquoi pas pour l’afrique…
    L’Afrique doit absolument arrêter de parler de dette européenne, sinon elle sera tj une sorte de souffre douleur pour l’europe, y’aura tj un louis michel qui dira « oh le pauvre peuple africain » pour mieux l’enculer par la suite!

    le marché des telecom par exemple investis des sommes folles en afrique, les nations africaines doivent en profiter, pas laisser nokia tout prendre, griller toutes les lois antitrust qui n’existe pas en afrique…
    Parler de repentances est une perte d’énergies incroyable, surtout il faut areter de croire que les relations africaine se résume a la france, la france est en faillite, le pire allié de l’Afrique c’est la france qui profite est fait traîner depuis des décennies cette esprit de repentances pour mieux niquer l’Afrique

    Donc il faut aretter avec ce patos emotiennelle quand un europeen noir dit un a un africain d’afrique « mon frere » sous pretexte qu’ils subissent tout les deux une domination blanche!!!
    Evidement tres souvent un francais « noir » est mille fois plus proche d’un americain blanc que d’un africain noir.

    J’espère que vous m’avez compris quand je dis vous, je dis pas « vous les noirs » hein, mais vous qui posté des hesitations dans les commentaires ou les esprit comme balo que j’adore mais qui de son probleme d’identité, en fait le probleme de l’afrique
    (je caricature son propos)

    Il ya un véritable changement politique qui se passent en europe et meme en amrique un retour ou fondement du liberalisme, et du socialisme qui met en avant les minorités, alors toutes les minorité ne doivent pas loupe le coche

    merci de m’avoir lu, et desolé des fautes…

  34. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 22:26 | Permalink

    Je résume votre argumentaire qui caracole dans tous les sens :
    1) vous avez d’abord dit que Baloji n’étant pas Congolais mais Belge, on devrait plutôt parler de la musique congolaise « qui se meurt » selon vous. Sur quelle base musicologique vous en arrivez à cette conclusion, mystère total !
    2) vous dites ensuite—comble de chauvinisme étriqué—que Lokua Kanza, Sam Mangwana, Nyoka Longo, Malage, Mavatiku, Carlyto ne sont pas Congolais. Et je ne sais dans quelle catégorie vous irez fourrer leur production musicale. Vous affirmez aussi comme un axiome indémontrable (passez-moi la tautologie) que Koffi « a touché le fond de la médiocrité ». Encore une fois, sur quelle base vous en arrivez à une telle conclusion sur un sujet relevant des goûts personnels : mystère épais (assez bizarrement, dans la même foulée vous dites que JB Mpiana « défend sa carrière avec son nom », vous-même qui veniez de dire que la musique congolaise se mourrait… dois-je y lire en filigrane un tribalisme larvé ?)
    3) et maintenant vous me dites de ne pas comparer Baloji à d’autres musiciens congolais qui ne font pas la musique du même genre (hip hop). Je ne vais pas comparer Baloji à d’autres musiciens congolais du hip hop parce que ceux-ci n’ont pas inventé ce genre. Si j’ai envie de faire une quelconque comparaison, je le comparerais plutôt aux rappeurs originaux qui font le canon du genre. Le hip hop n’étant pas mon genre de prédilection, je me fous d’ailleurs éperdument de ce genre de musique et de ses représentants mondiaux—sans même mentionner les rappeurs congolais que je ne connais pas et que je n’ai pas envie de connaître.

  35. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 22:27 | Permalink

    Le commentaire ci-haut est pour KASS…

  36. YA MOKOLO
    Posted 25 février 2008 at 22:57 | Permalink

    @ toutes et @ tous

    Pour les connaisseurs BALOJI est dans un Hip Hop hypper engagé, avec un son WESTCOAST, doublé de quelques empreintes du PHILARMONIQUE de PHILADELPHIA, le tout sur un rythme africain le plus profond, arrêtez de le comparer à ses compatriotes NDOMBOLISTES ou RUMBISTES, de plus l’inspiration de son morceau nous mets à tous une vérité « CA NE VOUS RENDRA PAS LE CONGO », tout les mots de notre pays et continent sont mis en branle par ce frère, dynamique….

    Qu’allons nous reproché à ce dernier : CONGOLAIS AIMER VOTRE CULTURE, RESPECTEZ VOS FRERES, VOS SOEURS SANS DISTINCTIONS……..

    @ BALOJI,

    JE TE REPETES T’ES DE LA BALLE FRANGIN, CONTINUE DANS L’INTERNATIONNAL, REPRESENTE TON PAYS, TON CONTINENT SURTOUT INTERVIENS SUR CE BLOG, CAR LA VOIX DES ARTISTES REALISTES COMPTENT AUSSI SUR CET ESPACE, POUR CHOQUER….

    CHOQUONS NOTRE PUBLIC, AFRICAN SPICY HIP-HOP ET PRISE DE CONSCIENCE

    CORDIALEMENT….

    MERCI CEDRIC POUR CE BEL INTERWIEW, RESPECTS POUR L’ILLUSTRE INVITE

  37. Posted 25 février 2008 at 23:04 | Permalink

    je ne connaissais pas celui-là, mais cela vaut un petit tour,ceci prouve bien que dans notre pays il y a beaucoup de talents cachés que personne n’ose imaginer,je suis satisfait de cette prise de conscience de certains amis Blogeurs sachant qu’ils sont hors sujet se remettent en question et rectifient le tir, enfin merci Cédric d’avoir entendu nos cris, tu as bien entamé une serie des Jeunes Congolais qui font des bonnes choses ( oeuvres ) ou qui reussissent.
    Ouragan & Kass
    JB Mpiana salvatore de la patria Binadam, souverain, Papa chéri…
    Werrason le roi de la forêt,ambassadeur de la paix…
    Koffi olomidé papa sucre, mopao mokonzi, sarkozy…
    fally ipupa di caprio, la merveille …
    férré gola chair de poule…
    et la liste est longue…
    c’est une maladie RD Congolaise comme les Mabanga etc…
    il faut une révolution musicale au Congo, j’espère que ce jeune que vous citez en exemple que je n’ai pas encore entendu en fera partie de ceux qui la feront.

  38. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 23:25 | Permalink

    @ Bumwana Florins lo:
    Jean-Philippe Smets: Johnny Hallyday…

  39. Alex Engwete
    Posted 25 février 2008 at 23:36 | Permalink

    @ Bumwana Florins lo:
    A cette liste, je pourrais ajouter: le Révérend Père Joseph des Minzoto Wela Wela qui s’est autoproclamé « Père Buffalo Bill » (paroisse Christ-Roi)… Un nom de scène ou de plume, c’est sous tous les cieux. Vous n’allez pas jeter nos musiciens aux toilettes pour ça, eux qui maintiennent la créativité dans un pays où les intellos ne produisent rien qui ait une quelconque valeur : où sont nos écrivains d’antan ?… Pour rappel, le rap n’est pas une production artistique originale congolaise comme le rappelle Ya Mokolo il porte la griffe de Philadephie et de Los Angeles (West Coast) : « bi suivra suivra », aurait dit ma sœur boyomaise Abeti Masikini… Les Cubains et les Latino-Americains ont la salsa, nous on a l’immortelle soukous…

  40. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 0:00 | Permalink

    Et la langue de prédilection pour nos rappeurs du Congo semble être le français traficoté, ce qui ne fait que couper la masse de la pleine jouissance artistique d’une musique censée être produite sur son propre sol ! Soyons sérieux quand même… Je me rappelle que quand ma mère voulait me faire la leçon, elle me citait des textes du « Colonel Franco de mi amor » (allez l’attaquer dans sa tombe pour son nom de scène, comme Mobutu qui lui avait interdit de se faire appeler « Colonel » ou Monsengwo qui a failli piquer une crise d’apoplexie quand Koffi avait commencé à se faire appeler « Benoît 16 » ) !… C’est un autre paradoxe d’un pays où l’hymne national, en français, n’est intelligible que pour la minorité qui est passée par l’école !

  41. Mukusa
    Posted 26 février 2008 at 0:14 | Permalink

    Nos musiciens ajoutent un surnom peut etre pour se faire valoir ou juste pour dire aux autres qu’il est au top du moment.
    Mais ne les condamnons pas a cause des sur nom.
    la liste est longue des nos stars qui ‘ont ajoutes un surnom:Kalle Jeff(Grand Kalle), Luambo Makiadi(Franco, Grand Maitre)Tabu Ley(Seigneur) Papa Wemba ,le Kouru, Mouze, fula ngenge,chef coutumiers…. mes chers freres la liste est longue .
    Mukusa.
    Bosala kaka musala malamu ba nduliste na biso .

  42. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 0:49 | Permalink

    Addition à la liste des vedettes internationales (avec leurs noms de scene):
    Cordozar Calvin Broadus, Junior : Snoop Dogg
    André Romell Young: Dr. Dre
    Claude M’Barali : MC Solaar
    Jeffrey Atkins : Ja Rule
    Nicolas Coppola : Nicolas Cage (acteur américain)
    Angelina Jolie Voight : Angelina Jolie (actrice américaine)

  43. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 1:26 | Permalink

    @ Kass :
    Votre référence à Arnold & Willy m’a un moment laissé perplexe jusqu’à ce que, via YouTube, je me rende compte qu’il s’agit d’une très vieille série télé américaine que plus personne ne regarde ici. Au fait, le personnage Arnold, devenu adulte rabougri à sa taille d’enfant, est un raté qui fait aujourd’hui le gardiennage. On fait encore des rediffusions de cette série en Belgique? Mortel ! Il faut intenter un procès contre votre chaîne… :-)

  44. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 2:07 | Permalink

    @ BALOJI :
    Je viens à peine de lire votre commentaire. Je croyais que vous étiez loin des coups de couteau qui se décochent parfois sur le blog de Cédric. Mes excuses pour mon venin au nom de la défense de la soukous. Il y avait la même controverse à Kin il y a 2 ans… Alors, sans rancune, ne vous occupez pas de nous qui ne sommes que des critiques sans « outpout » artistique !

  45. Abel
    Posted 26 février 2008 at 6:11 | Permalink

    @ Mukusa

    Oui, la liste est longue. Permets-moi d’ajouter 3 autres:

    1. Kester Emeneya: Kwa Mambu, Kwa Ngolo Zonso, Mtu wa Zamani, Le Grand Nkukuta.

    2. Dalai Lama (j’ai oublie’ son vrai nom)

    3. Bogus Bompema. Je me demande si ce gars sait qu’en Anglais BOGUS est synonyme de FAUX ou FAUSSE comme dans Faux Document, Faux Cheque ou Fausse Monnaie, etc ?

    @ Alex

    Le rappeur Brazzavillois dont tu parlais est-ce que c’est PASSI qui a chante’ African Kings avec Koffi (Album Attentat)?

    QUESTION DE CURIOSITE: Est-ce que Antoine Agbepa est le vrai nom de Koffi Olomide? Chez les Akans (Cote d’Ivoire/Ghana), en generale, KOFI est le nom de tout garcon ne’ le vendredi tandis que OLOMIDE sonne Yoruba. D’ou viens alors ce nom de Koffi Olomide? Merci.

  46. D.T.
    Posted 26 février 2008 at 6:55 | Permalink

    @ Abel

    A propos d’Antoine Agbepa Mumba a.k.a Grand Mopao le Quadrakoraman, en voici une brève Biographie qui pourra vous aider.

    Mon ordi indique que le 13 Août 1956 était un lundi, et non pas un vendredi, donc je ne saurai ni confirmer ni infirmer si cela a un quelconque rapport avec son sobriquet de Koffi. Quant à « Olomide », je me rappelle qu’un ami à moi, fanatique à mort de Mopao, m’avait laissé ententre que le jeune Antoine était très brillant à l’école et que ses condisciples l’auraient surnommé « L’homme aux mille idées » et, c’est partant d’un jeu de mots de ceci que serait né le très fameux nom de scène « O-LO-MI-DE. » Je n’ai jamais eu la chance de vérifier cela des sources plus sûres, mais si quelqu’un en sait une toute autre origine, qu’il/elle nous en fasse part.

    Pendant qu’on y est, voici d’autres drôles surnoms de nos stars ndulistes:

    Felix Wazekwa « Mokua Bongo »
    Adolphe Elongo « Adolphe Dominguez Tata Mobitch Trinita Bush » :)
    Blaise Bula « Barnabé Capuccino le Grand Diego Cao » :)

  47. wavre
    Posted 26 février 2008 at 9:26 | Permalink

    La plupart des artistes utilisent des « noms de scene » pour favoriser la retention par le publique. De Bob Dylan a John wayne en passant par Maryline Monroe et autre Brigitte Bardot, Yves Montand, Piaf, Sheila…La liste est longue!!Il serait parait-il plus difficile de percer meme si on a du talent, avec un nom trop commun!

    N’oublions pas nos politiciens non plus!!

    Gunz-a-Karl-i-Bond!!!!Dericoward!!les Canons…Et dans les anciennes colonies francaises d’Afrique, n’en parlons meme pas, ca foisonnent!!!!
    la raison quant a nos politiciens etait peut etre le desire de sonner europeen???

    de coeur avec tous

  48. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 10:16 | Permalink

    Non mon frère Alex engwete, la musique est universelle, même la regrettée ABETI MASSIKINI dont tu cite souvent avait une une musique colorée aux variantes internationnales, ex : ATTENTION, JE SUIS FÂCHER, VRAIMENT J’EN AI ASSEZ!!!!!???un de ces derniers succès avant sa disparaîtion…..FRANCO alias LUAMBO MAKIADI dans sa RUMBA BLEUES appelée KINSHASA MBOKA MAKAMBO(a voir sur YOUTUBE), ou encore son duo avec TABU LEY ROCHEREAU dans « lettre à Monsieur le Directeur » dixit : LINGA MOBALI NA YO NA MOTEMA MOKO……

    Toutes les sonorités de ces tubes ont toutes des colorations Afro américaine, cubaine, européenne, entres synthétiseurs et orgues et claviers WA WA pour guitare….d’ailleurs EMENEYA dans NZINZI & MELA PRIMUS était le prince de notre musique en 1988/90, EVOLOKO et KOMBE- KOMBE,

    D’ailleurs BALOJI invite dans son tube nos musiques du térroir, conter par l’illustre acteur BALUFU(auteur du film DJUDJU FACTORY) mixées à ces sonorités internationnales qui rendent son morceau percutant, que dire d’autre mon frère ALEX, qu’il est suiviste comme tu le dis, eh bien je dis non!!!

    Alors faites un procès au WENDO et autre PAUL OKAMBA qui jouèrent leurs plus belles mélodies au temps colonial avec des aspiration cubaine: LOBI NA TONGO MERENGUE ou INDEPENDANCE TCHA TCHA le plus beau BOLERO africain…

    Vraiment Alex, je n’aime pas ce qualificatif de suiviste ou bi suivra-suivra que tu sembles nous donnés, la musique évolue comme le monde, que disait on de la musique à KOFFI OLOMIDE, dixit KIN & BRAZZA, « O YE A BETA KA MUSIQUE YA BA MINDELES, dans les morceaux DIEU VOIT TOUT, STEPHIE, PETIT FRERE YA YESU, aujourd’hui cette même musique à conquit l’afrique et le monde???????? Pire encore les amis Ivoiriens font de la musique congolaise style SWEDE SWEDE en français coupé de consonnances LINGALA ATALAKU et ces derniers ont la dragée haute dans l’univers musicale, mon ami GATO BIVENS lui aussi était sorti du lot, son son était uassi un succès qui reviens dans les bacs…..

    Pour finir, quand la musique est belle, soyons positifs et suivons les mots les mélodies et surtout le message…..

    A titre de rappel « PONCE PILATE de TABU LEY ROCHEREAU » en live à l’OLYMPIA même JOHNNY HALLIDAY en est tombé de ces santiags, pour félicité le SEIGNEUR LEY(L’ICÔNE)….

    Cordialement……

  49. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 10:24 | Permalink

    @ tous & toutes

    A propos, le monsieur qui apparaît dans le clip « CA NE VOUS RENDRA PAS LE CONGO » en fin de clip s’appelle BALUFU et c’est un acteur et réalisateur congolais dont l’oeuvre DJU DJU FACTORY peut être visionner sur DAILYMOTION.COM ou YOUTUBE.COM en tapant BALUFU….

    Voici un monsieur qui à beaucoup à dire…..

  50. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 10:37 | Permalink

    @ tous & toutes,

    Dans le domaine de l’évolution du monde, moi qui suis en occident en France précisement, je peux vous assurez que le monde est métissé physiquement, artistiquement, pour exemple je vous convis pour ceux qui sont en france de faire une escale d’1/4 d’heures à CHATELET LES HALLES, par exemple vous verez la jeune génération qui devient à majorité métisse du fait des mélanges……

    Même en afrique rarement vous aurez un enfant né de parents de même éthnie, même tribu, même canton, même village, qui plus est nos compatriotes nées à l’étranger, hélàs malgrè les récalcitrant du purisme du chacun chez soi, le monde change, BERNARD LAVILLIERS le chantait en 1986″TOBINA éééé!!!ééé » quant à MAXIME LE FORESTIER à un morceau classique appellé JE SUIS, NE QUELQUE PART une belle hymme à l’humanité tout entière…….

    Cordialement cher(e)s ami(e)s…

  51. tongo etani
    Posted 26 février 2008 at 10:52 | Permalink

    @ YA MOKOLO, ALEX et KASS,

    Nous aimons notre musique malgrès la pollution des atalakus, les musiciens congolais doivent se tressaisir et ne pas plonger la jeunesse dans la dépravation (ekota ebima(wenge jb mpiana), lidusu(wenge werrason), ngondo!!!!!)

    En étant enfant, j’étais content de regarder les concerts de nos musiciens avec mes parents, mes nièces, cousines sans vulgarité.

    Aujourd’hui avec le phénomène LIBANGA, chaque nom cité dans un titre rapporterait 200 à 300 dollars au musicien, une chanson composée pour une personne plus de 1000 dollars, la qualité baisse.

    Aujourd’hui, il ne suffit pas de citer le nom de la personne, il faut associer des surnoms pompeux:
    Serge Kasanda: « FMI »
    Adam Bombolé: « Le grand saoudien »
    JR Ikoli: « QUAI D’ORSAY »
    Bianco lukusa: « Petit mais costaud »
    Jean Marie Lukulasi: « Eyadema 40 ans de pouvoir »
    Dani Ndende: « Réal Madrid »
    Didi Kinuani: « Le sauveur de l’humanité »
    José Kongolo: « Mibeko, mère la loi, kongolo FBI »
    Cardoso Muamba: »Le Bill GATE congolais »
    Eric Tola: « Empereur Hiro HITO »
    Patrick Bolonia: « La couleur d’origine »
    Didier Ikoko: »Le parfum de marque »
    aurent Lorenzo: »Lenny Kravitz »
    Bado Martens: »L’éléphant du Golfe »
    Constant Omari: »L’homme moderne » etc…JB MPIANA »L’homme qui a mis l’eau dans coco »

    Notre musique est dans une pente dangéreuse, heureusement, nous assistons à l’émergence des jeunes talents animés par le souci de réhabiliter la rumba: Karmapa,Fally,Férré,kabosé,Moke Tonga(Lacoste), Lola Muana, BOGUS, SHAI NGENGE, Modogo et les autres

    Cette pollution des mabangas nous empêchent de bien apprécier les guitares (solo, accompagnement, mi-solo)

    tongo etani

  52. OURAGAN
    Posted 26 février 2008 at 13:02 | Permalink

    Si votre musique était au top pourquoi nous voyons seulement au niveau internationale YOUSOU N’DOUR ,FAKOLI,SELIF KEITA, APHA BLONDI,JELI MOUSSA JAWARA ,ISMAEOLO ou SEZARIA EVORA est jamais vos MONTANA,CLITON, DI CAPRIO, LACOSTE,MIPAO SARKOZY LE MAXIMO QUADRA CORA MAN ,GIAFRANCO FERRE,KENZO,LEMPICKA un parfum ou les autres ZIDANE ,MILAN AC,BARCELONE
    De passage a paris j’avais assister a un concert de KOFFI a BERCY son premier quelle honte ? malgré la présence de plusieurs chaînes de TV mais aucune image du concert a la TV parce que il n’y avait rien a montrer une vrais caricature des africains désorganisés irrespectueux du publiques, pour un concert de niveau international il aurait due faire un effort on s’est doit déjà de respecter l’heure annoncer sur les affiches pour commencer le concert est non s’est pointé a 4 heure du matin pour se barrer une heure après avec un niveau de musique digne d’un griot sous un palmier plusieurs temps mort de plusieurs minutes inexpliqué

    Il y a quelques années j’avais assister a un concert de JACKSON le world tour l’heure c’est l’heure a 20 heure précise comme annoncer il monte sur scène ,pas de temps mort jusqu’au bout du concert et arrête deux heures après précise pas de fausse note ou l’improvisation de paroles ou de groupes de potes qui montent sur le podium a la queue leu leu pour se faire voir du publique alors que le publique est las pour écouter la musique est non voir tout ces TINTINS frimousses encore un effort pour vos artistes congolais

  53. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 13:30 | Permalink

    Rappels aux mélomanes, pourle terme PHILARMONIQUE en terme de musique c’est simplement un orchestre ou une fanfare comme on le dit si bien chez nous à KIN & BRAZZA, composer de plusieurs talents dont chacuns a une spécialité instrumentale, vous avez ces orchestres auprès de KIMBANGUISTE, de l’armée du SALUT, et même l’Armée nationnale de chaque pays du monde….A titre d’exemple vous avez l’orchestre en images dans le clip de BALOJI dans le congo profond.

    Le PHILARMONIQUE DE PHILADELPHIA à produit le thème du film ROCKY, dont le thème est devenue l’hymmne de cette ville…

    Quant à SHAFT dont je faisait reférence(ALEX…) c’est simplement un Afro américain, nommé ISAAC HAYS, qui composa ce thème pour un film noir américain en 1971, mais jusqu’à nos jours ce morceaux est un collector, si vous voulez ce musicien à fait naître la vocation au regretté FELA ANIKULAPO KUTI « BA LADY NA BISO èèè » qui jouait sur scène comme ISAAC HAYS avec un touché extraordinaire de divers instruments, chose que le sieur LUAMBO alias FRANCO faisait aussi avec maëstra…..

    Autre chose le terme philarmonique date de BACH, BETHOVEN, VOLFGANG AMADEUS dit MOZART, CHOPIN, VIVALDI etc…..Vous avez aussi le célèbre ORCHESTRE DE L’ARMEE ROUGE, une des rares et bel réussite du régime communiste soviétique defunt……

    Merci pour votre compréhension….

  54. rocksys
    Posted 26 février 2008 at 14:41 | Permalink

    A Ouragan,
    A mon avis les chanteurs de la RDC, pour beaucoup qui se produisent en Occident, ne prennent pas au sérieux leur boulot et sont caricaturés comme tel par les producteurs et autres amateurs du domaine musical.
    Voyez comment des groupes d’autres pays africains quand ils se produisent et de nombreuses fois quand ils sont invités dans des émissions télés. Chose rare pour nos musiciens, une et unique fois que j’ai vu Koffi »Sarkozy » faire la télé en 2002 ou 03, chez Michel Drucker dans Vivement Dimanche sur France 2, l’animateur a commencé par présenter notre star qui était accompagnée avec une chanteuse sénegalaise dont j’oublie le nom.
    Drucker: » nous avons l’honneur de recevoir un chanteur congolais, Koffi Olomide qui vient de faire un spectacle grandiose dans un Bercy plein à craquer » e patati e patata…
    Koffi répondant à Drucker: « Ceci(invitation) devrait être fait il y a longtemps, je ne comprend pas pourquoi ça arrive tard…et de conclure en ceci: » ma maman vous salue « .et puis vint le play-back en duo avec la chanteuse sénegalaise.
    En écoutant notre Rambo, pardon notre Sarkozy, j’ai cru écouter les paroles d’un bambin. La suite n’a été qu’au lieu d’interroger Koffi, l’animateur s’est tourné vers la sénegalaise qui s’était valablement exprimée.J’espère si besoin retrouver cette émission dans les archives du site de l’INA.
    J’ai conclu moi même qu’ils ne sont pas sérieux et sont vus comme tel, des rares occasions que j’ai eu en allant dans des concerts de nos groupes, j’ai été déçu soit par l’irrégularité des horaires, soit par la pagaille et l’improvisation sur scène et la confusion qui y règnent, mais c’est comme ça et cela ne changerait pas de sitôt.
    Dommage!

  55. kass
    Posted 26 février 2008 at 15:29 | Permalink

    @ ALEX
    Pourquoi ta fille n’aime- t-elle pas WERRASON. J’imagine qu’elle n’est pas tribaliste?!Pose-lui la question. Le fait d’avoir cité le nom de JB MPIANA ne fait pas de moi un tribaliste. Reconnaissons au mois que WENGE a connu du succès grâce à ses chansons MULOLO et KIN e bougé. Le succès avec les chansons des autres musiciens est arrivé après. Celui qui ne veut pas le reconnaître est tribaliste. Je ne suis pas LULUA de chez JB MPIANA. J’écoute sa musique comme j’écoute celle de TSHALA MUANA parce que je parle CILUBA mieux qu’un MULUBA. De même que toi tu parles mieux anglais que certains américains.

  56. Blaise
    Posted 26 février 2008 at 15:46 | Permalink

    Incontestablement nous avons la meilleure musique du monde. Mais si elle n’arrive pas s’imposer en Occident c’est simplement une question de dosage dans son adaptation au public occidental. L’équilibre n’a pas encore été trouvé malgré de nombreuses tentatives.

    Regardez par exemple aux Antilles Aurlus MABELE et KANDA BONGO MAN sont des vraies stars parce qu’ils se sont adaptés à la population locale tout en gardant le fond de la Rumba. Ils ont su trouver le bon dosage.

    La réussite de l’Afro-cubain c’est ça aussi.

    Il y a un muscien congolais qui a fait un véritable tabac en Afrique de l’Ouest au début des années 80, c’est bien MOUNTOUARI Pierre (le Père de MISSENGUE). Il remplissait des stades de foot là-bas.

    Sans oublier SAM MANGWANA et Théo Blaise NKOUNKOU qui avait conquis la Cote d’Ivoire. TSHALA MWANA aussi.

    Si on y parvient pas en Occident c’est juste une question de dosage. Vous savez aussi que la musique de PAPA WEMBA est très apprécié des japonais. S’il avait été plus intelligent, PAPA WEMBA serait bien plus que YOUSSOU N’DOUR aujourd’hui.

    Mais bon, quand on s’appelle congolais….ça donne ce que venait de dire Rocksys plus haut. Gageons que la nouvelle génération et notamment celle des congolais ayant grandi à l’étranger saura nous redonner de la hauteur. Car les histoires des gros pantalons-là, nous ont tués.

    Blaise

  57. Posted 26 février 2008 at 15:48 | Permalink

    Merci pour ton message ya mokolo!
    Sans rancune vraiment!
    Juste une rectification : la personne qui parle a la fin du titre est: Dieudonné Kabongo, figure importante de la diaspora sur Bruxelles.

    Son apparition est vitale au titre car elle donne une autre version des faits et accentuer l’idée que même si nous n’avons pas tous les éléments/infos nous avons une vision sur l’état de notre pays d’origine même délavé par la culture occidentale.

    Force

  58. rocksys
    Posted 26 février 2008 at 16:12 | Permalink

    A Baloji,
    Juste je voudrai savoir que fait actuellement Dieudonné et sur quel chaîne pourrait-on le voir? Je n’ai pas regardé tout le clip te concernant, j’étais tellement ébloui que je m’étais arrêter là ou il y a des personnes en uniforme pour vite donner mon commentaire. Sinon j’aurais reconnu Kabongo que j’appréciai il y a presque 15 ans dans une émission sur TV5.
    Bon courage à toi et plein succès pour la suite.

  59. kass
    Posted 26 février 2008 at 16:47 | Permalink

    @ BALOJI
    Une chaîne de télévision belge a fait un documentaire sur toi. J’ai bcp apprécié. Comment puis-je me le procurer s’il est en vente?
    Pour quoi ne pense-tu pas un jour te produire au pays avec les stars Congolaises? Il faut que les Congolais te connaissent. Il suffit de faire le tour des télévisions de Kinshasa avec quelques dollars à distribuer aux réalisateurs, le succès sera éclatant. Une autre façon de te faire connaître est d’envoyer ton documentaire aux chaînes de télé Congolaises. Je me demande si la question du droit d’auteur va se poser avec la chaîne de télé belge qui a fait ton documentaire!

  60. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 17:15 | Permalink

    @ Abel:
    Le rappeur originaire de Congo-Brazza que j’ai mentionné est de renommée internationale et est basé à Paris : je ne sais s’il est né en France ou s’il s’y est rendu en tant qu’enfant, je sais tout simplement qu’il a obtenu son baccalauréat en France. Je l’ai vu il y a 1 ou 2 mois sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » de Ruquier.
    @ D.T. :
    J’ai suivi le lien sur Wikepedia. Sa biographie ne mentionne pas qu’il est né, je crois, à Kisangani (je l’ai vu une fois rencontré à « L’espace à suivre » de Barly Baruti en train de jouer au Scrabble mais j’ai oublié de poser à Barly cette question du lieu de naissance de Mopao—encore une fois, où sont nos historiens ?).
    @ Ya Mokolo & Blaise :
    Entre Wendo et Koffi, il y a une évolution de continuité endogène, pas une rupture avec implantation d’une musique exogène qui, je le répète, rabote les sensibilités culturelles individuelles des nations. Je sais que la musique congolaise est parvenue à ce stade de son évolution grâce à un échange transculturel avec la musique afro-cubaine—ceci justement du fait qu’il n’y a aucune rupture entre la musique traditionnelle congolaise et la musique latino-américaine. Une musique est produite par et pour la consommation de ses citoyens, pas pour une consommation internationale hypothétique. Autrement, ce serait du pur snobisme. Le rap est donc du « bi suivra suivra ». La musique (et l’industrie cinématographique) indienne et la musique chinoise, par exemple, n’ont pas besoin de validation internationale pour se vendre à leurs propres citoyens… Et puis, le rap congolais est chanté en français, qui n’est la langue de la masse ! On a d’ailleurs le même problème avec notre littérature, écrite pour la consommation de l’Occident, alors que sa pratique quotidienne est inexistante chez nous. J’ai vécu à Nairobi où les gens lisent des romans écrits en swahili, pas pour amuser la galerie à Londres !… Et on peut s’époumoner ici jusqu’à l’évanouissement, notre musique congolaise a ses millions de fans qui sont les Congolais.
    @ Tongo Etani :
    Prof, je suis d’accord… Mais j’objecte à votre thèse selon laquelle la qualité baisse à cause de ce que vous appelez la « pollution des mabangas ». Un exemple : J’écoute tout le temps la chanson « Vicky Nsongi » de JB Mpiana qui, comme le titre l’indique, est dédiée à une personne. Mais l’arrangement musical de cette chanson est de très haut niveau…
    @ Kass :
    On caracole encore et toujours dans son argumentaire. A un moment vous dites que la musique congolaise est morte, et le moment qui suit vous portez JP Mpiana aux nues : suspect quand même, non ?

  61. D.T.
    Posted 26 février 2008 at 17:37 | Permalink

    @ Baloji,

    Dans ton clip de « Tout ceci ne vous rendra pas le Congo », dis-moi s’il te plaît que cette fanfare –philharmonique pour emprunter le terme de Ya Mokolo– et les majorettes en tenue jaune et bleue sont bien de la SNCC Katanga ou alors de la Gécamines Sud –l’une des deux s’habillait en rouge et blanc je crois–, n’est-ce pas? J’aurais pourtant juré que ces orchestres rivaux chers à ces deux sociétés n’existaient plus depuis longtemps à cause de la conjoncture, c’est une surprise pour moi.

    Autre chose, dans la même chanson, ce soudain changement de rythme –ou changement de fréquence comme diraient les Wenge– du hip hop au nôtre en est la partie qui me fait le plus sursauter d’exultation, c’est absolument impeccable –permettez ce pléonasme–! Felicitations encore!!

  62. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 17:51 | Permalink

    @ Baloji

    Monsieur Dieudonné Kabongo ressemble étrangement à son compatriote sieur Balufu Kayinda, lui aussi acteur & réalisateur congolais à Bruxelles actuellement au festival « AFRICAMANIA » de Paris avec son film JUJU FACTORY(a voir)…

    En tout cas le gaillard DIEUDONNE à une voix, qui pose bien sur les flows du son!!!!!j’aime beaucoup ses lyrics, sur la coloniale, et la renaissance du peuple congolais….

    J’arrêtes pas de voir ton clip en boucle, un son qui donne des frissons, le message cru!!!la belle mélodie, les images sont trop cool, pense à contacter les frères de TRACE TV(secteurÄ), MTV &
    autres….

  63. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 18:03 | Permalink

    @ D.T.:
    Je crois qu’on utilise ici abusivement le terme « philharmonique » en référence à une fanfare telle que celle sur le beau clip de Baloji. Le dictionnaire nous dit qu’un orchestre philharmonique (ou un orchestre symphonique) est « un grand orchestre avec instruments à vent, cordes et percussions qui joue des œuvres symphoniques ». Or qu’est-ce une œuvre symphonique ? « Une longue pièce de musique classique en trois ou plusieurs mouvements pour exécution par un orchestre symphonique ». Alors, ne donnons pas dans l’inflation des significations.

  64. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 18:19 | Permalink

    @ OURAGAN,

    Bonsoir, quand les dirigeants »étatiques »et autres producteurs, Managers décideront de payer leurs artistes à leurs justes valeurs, eh!!? bien nous cotoierons les YOUSSOU NDOUR & COMPAGNIE, comme c’est déjà le cas, PAPA WEMBA avec son album EMOTION a fait 4 ans de publicité sur une grande chaîne française, pour les chocolats FERRERO, en 1984, ce dernier figurais dans la BO du film BLACK MIC-MAC, avec son morceau PROCLAMATION, MARIA VALENCIA chez M.DRUCKER, Champs élysées, RAY LEMA a fait ses preuves en occident, il y en a tant d’autre….

    La solution pour que nos artistes vivent correctement de leurs arts, c’est bannir la corruption dans ce milieu….

    Rappelez vous comment est décédé le Sieur DOUDOU NGAFOURA, après 45ans de théâtre, pas une aide de ses producteurs et de l’état durant son calvaire….

    CHOQUONS NOS AUTORITES ARTISTIQUES QU’ELLES CREENT UN CADRE VIABLES POUR LES ARTISTES, LE NIVEAU NE SERA PLUS CELUI DES MAMBANGA QUE NOUS DECRIONS, LA QUALITE SERA DE RIGUEUR….

  65. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 18:24 | Permalink

    D.T.:
    A titre d’illustration : suivez ce lien pour voir le célèbre chef d’orchestre japonais Seiji Ozawa en train de diriger de main de maître un orchestre philharmonique, le « Wiener Philharmoniker », dans le mouvement d’ouverture de « Die Fledermaus » de Strauss.
    http://www.youtube.com/watch?v=9Eg5NjuW5Wo

  66. D.T.
    Posted 26 février 2008 at 18:25 | Permalink

    @ Alex

    J’étais aussi un peu surpris de voir ce terme « philharmonique » utilisé en référence à ladite fanfare qui, de surcroît, n’use pas d’instrument à cordes. Merci pour vos précisions.

  67. OURAGAN
    Posted 26 février 2008 at 18:27 | Permalink

    Nous devons tous félicitez notre jeune frère du métier artistique BALOJI son exemple positif son entreprenariat sur son domaine constitue le positive attitude que je réclamer a CEDRIC depuis longtemps , sans revenir sur mes arguments passés il n’y a que quelques exemples comme celui las qui nous donnes la force d’invectiver les corrompues les paresseux escrocs et les menteurs en tout genres qui ridiculisent la RDC partout il ne suffit pas d’être en occident ou d’avoir la nationalité d’un pays hôte pour vivre heureux malgré la vie doré qu’on prétends vivre a l’étranger le beabas est de savoir se levé tôt, savoir mouillés sa chemise pour être utile devant la société et assumer son destin
    BALOJI c’est pas le fait d’être Belge qui le rends talentueux mais le travail la conscience de vouloir s’assumer comme un homme responsable qui défends quelque chose de sa vie
    C’est pourquoi mes frères chaque initiative positive nous aide a argumenter a défendre le travail l’esprit de responsabilité et le sens de l’effort qui manque cruellement chez nos jeunes les servir de tout ce qui ne vas plus en RDC réconforte les corrompues pourquoi lui doit changer parce que la société congolaise fonctionne ainsi donc chaque fait positif mérite d’être souligner est utilisé comme exemple
    partant de notre artiste BALOJI nous venons tous de faire un constant facile de ce qu’il ne faut pas faire pour être un artiste crédible ou récompenser au niveau internationale tout ces manies qui suscite l’indifférence a l’égard de nos artistes congolais ils doivent apprendre le sérieux et respecter leur métier un concert fixer a 20 heure c’est 20 heure est non 1 heure du matin
    la majorité de artistes congolais préfèrent faire la promo de Paris,londres genève tout leurs amis sont mwana Paris londres suisse jamais mwana LISALA,KASANGULU ou MASIMANIMBA chez eux
    ils vantent le mérite de couturier étrangers gratuitement qui n’ont pas besoin de leurs publicités méprisées par les mêmes couturier comme GIANNI VERSACE de son vivant jamais venter le mérite des artistes comme maître LIYOKO de l’académie de beaux-arts qui fait de merveilles avec ses statues en bronze que nous aimons tous,jamais faire la promo de nos kwangas,fumbwas coltans,cuivre,diamant,faunes et flores nos plages magnifique ou notre majestueux fleuve et lacs
    IDEM pour nos politiciens et homme d’affaires ils préfèrent acheter des villas a l’étranger payés des impôts faramineux là-bas que construire dans leurs pays combien de châteaux de dignitaires congolais et africains en Europe ?
    voilas un pays en ruine moralement aussi d’où il ne faut pas croire seulement que seul les politiques doivent changer leurs mentalités pour que les choses aillent mieux c’est toute la population congolaise qui portent une lourde responsabilités dans le déclin de notre pays comment pouvez vous me dire que nos musiciens congolais un mauvais exemple de la jeunesse congolaise leurs enfants ferons de bon dirigeants demain en politique ou en affaire ? ceci est valable pour toute la couche de la société congolaise du haut en bas
    Combien de musiciens et congolais de la diasporas ont abandonnés leurs enfants a KIN ou les pauvres filles avec de grossesses profitant de la misère des autres quelle honte ?

  68. OURAGAN
    Posted 26 février 2008 at 18:33 | Permalink

    YA MOKOLO si vous étiez ministre vous n’allez pas quand même dilapider l’argent de contribuables congolais pour financer la musique ou il n’ y a aucun message sérieux a part vantez les voyous mwana paris,londres ou les couturiers occidentaux dont ils font la promo gratuitement ils doivent commencer par être sérieux dans leurs travail quand on chante un couturier en Europe il doit payez non ?

  69. D.T.
    Posted 26 février 2008 at 18:37 | Permalink

    @ Alex

    Merci encore pour le lien Youtube. Le classique c’est à la rigueur la seule forme de musique que je puisse qualifier « d’art pour l’art », pour revenir à ce que vous aviez dit précédemment. J’ai même un CD de ce Johann Strauss II…enfin pas lui mais sa musique reproduite, c’est génial.

  70. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 18:50 | Permalink

    @ Alex Engwete,

    Vous êtes aux USA, vous connaissez la nouvelle Orléans ou NEW-ORLEANS, ses fameux musiciens de Blues, ses fameux orchestres JAZZ, ROCK, HIP- HOP, COUNTRY & CAJINS ainsi que sa fameuse joie de vivre avant la visite de l’ouragan KATRINA, la richesse de cette ville reposait et repose encore sur son orchestre officiel, certes une musique philharmonique se joue dans un conservatoire, dans un opéra, mais selon les contrées les moeurs changent, aussi ces orchestres s’externisent, d’ailleurs étant aux USA, je suppose que même les convois funèbres d’Harlem ou de New orleans, ne vous sont pas inconnus pour les démonstrations musicales et artistiques du cortège!!!!!!!

    Certes dans le vieux continent la musique dite philharmonique se joue en salle, opéra, chambres et autres lieu de relaxations, mais pas loin de vous lors du défilé INDEPENDANCE DAYS, THANKS GIVING ou encore à l’occasion d’un festival ou d’un tournage de film ses orchestres sortent le thème de ROCKY avec STALLONE en est même l’apogée, n’étant pas loin de PHILADELPHIE vous avez sûrment vent de mes dires!!!

    Quant à nous en afrique certaines grandes confédérations religieuses forment d’excellents artistes musicien(ne)s, sachant lire un solfège et jouer d’un instrument quelconque….

    Reconnaissez que ces deux orchestres de LUMBUMBASHI, ont fait une excellente prestation sur le clip de BALOJI, si par bonheur vous les installés en salle avec des instruments requit, vous aurez la perfection audio d’un quelconque philharmonique jouant du MOZART ou du VIVALDI….

    Cordialement.

    NB : ECOUTEZ LA BANDE ORIGINALE DU FILM LUMUMBA, VOUS ENTENDREZ LA BEAUTE AFRICAINE DANS LE GENRE MUSICAL PHILHARMONIQUE.

  71. Gaetan
    Posted 26 février 2008 at 19:13 | Permalink

    Quand j’ai vu le titre de l’article, j’ai cru que vous alliez parler de pie tshibanda, mais c’est à un autre de vos artistes qu’il fait référence, j’ai pu apprécier son clip qui a passé en boucle sur la télévision belge, j’espère l’entendre dans un prochain concert…

  72. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 19:18 | Permalink

    @ OURAGAN,

    Cher ami, si un jour je dois être ministre la culture ne sera pas mon choix prioritaire car nous sommes ici toutes et tous d’une culture orale extrêmement riche, il nous faut nous reconcilier à nous même afin qu’on puisse réapprendre à s’aimer, à cultiver nos terres ensembles, permettez moi un saut dans le passé « nos grands parents eux savaient soigner à la force thérapeutique des feuilles, racines et troncs, pourquoi avons nous dit non à tout cela??????Pour finir ses mêmes ancêtres réglait des différents autours d’un comité de sages, qui pourtant pas lettré mais pouvaient faire émerger de son cercle des docteurs, des ingénieurs, etc…..

    Si ce poste me reviens un jour cher ami, je ferait des tournées au plus profond de la république détecté des talents afin de sponsoriser ces derniers par une bourse scolaire, j’usqu’à la fin de leurs études, à mes collaborateur je leur recommanderai de faire des tournées dans leurs contrées d’origine afin d’y valorisé le terroir et ses enfants, parmis lesquelles des artistes, des officiers, des artiste créateurs grandissent et qu’il faut canalisés….

    Seulement tout ceux dont je te décris ici mon cher ami OURAGAN, mes collaborateurs ne le comprendrons pas parceque pour eux il faut être dans un boeing tous les deux week ends pour Paris, Bruxelles, Hambourg, Washington, New york, L.A, BONN, etc….
    Dilapider les deniers public du ministère payant au prix le plus forts les mambanga des ATALAKU’S, s’entourant d’au moins 8 MATABA ROUGES chacuns comme maîtresses entre l’EUROPE, l’AFRIQUE & les USA(le commerce triangulaire du sexe ministériel sub sahérien)…..

    Oui mon ami, si le CONGO brille par son génie il a fallut que les anciens travail et peaufine une stratégie pour que la génération d’aujourd’hui émerge, maintenant cette génération arrivée au pouvoir ignore le terroir, et à KINSHASA, un ami à mon frère BUKUSA se pavanne en VX avec le titre de ministre de la culture, la culture du terroir connaît pas, l’éfficacité c’est la villa à MBINDZA et les vols à NDJILI….

    Voilà pourquoi on stagne, les français n’ont jamais oublier leurs camembert, leurs sabots en bois, la traite du lait de vache tradition hérité de leurs ancêtres, éléments avec lesquelles ils font prospérer leur pays, voir même la chansonette, la poësie, et au finish la langue avec laquelle nous correspondons à l’instant…

    APPRENONS A AIMER NOTRE PAYS, NOTRE CONTINENT DU DIRIGEANT AU SIMPLE CITOYEN…

  73. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 19:21 | Permalink

    @ Ya Mokolo :
    Un morceau de la grande musique des marches funèbres de la Nouvelle-Orléans peut bien être réécrit pour interprétation par un orchestre symphonique, je suis d’accord (en France, « Le Grand Orchestre de Paul Mauriat » interprétait ainsi les tubes de Dalida et autres sous forme de musique classique, un genre que les Américains appellent dédaigneusement « elevator music » ou musique d’ascenseur). Mais les musiciens exécutant cette musique dans la rue avec leurs trompettes, saxophones et grosses caisses ne constituent nullement un orchestre symphonique. Un orchestre symphonique est un ensemble historiquement et mondialement bien défini, et comportant ses orchestres célèbres—comme le « New York Philharmonic Orchestra » qui s’est produit hier dimanche, je crois, à Pyongyang.

  74. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 19:44 | Permalink

    @ Alex,

    Autant pour moi frère Alex, mais la musique est belle, riches et ses variantes sont inombrables, nous aurons l’occasion de nous voir pour échangé en toute fraternité, j’apprendrai plus encore, car la musique est belle, insaisissable comme du vent, seules les notes bercent nos coeurs amoureux, tristes, heureux et parfois tristes….

    A mon prochain séjour aux USA, je ne manquerai pas de vous faire signe Alex, on prendra un pichet de PILS ensembles, si vous le voulez bien….

  75. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 19:52 | Permalink

    @ GAËTAN,

    Le monsieur dont vous faites écho est le PR PIE TSHIBANDA, intervenat sur AFRICA1 radio à Paris, mais installé à Bruxelles, Sexologue et conseiller matrimoniale à ses heures, ce monsieur anime ses émission avec un panache teinté de la méthode de nos anciens du terroir couplé aux études moderne d’un calibre…

    Pour l’instant je vous donnes sont site web :www.tshibanda.be

    Cordialement

  76. Alex Engwete
    Posted 26 février 2008 at 20:11 | Permalink

    @ Ya Mokolo:
    Au Congo, je bois tout et souvent une marque après une autre: « Primus », « Skol », « Munich », « Turbo », mais jamais du « chembre » (autrement dit, lotoko ou lotox). A Nairobi, « Tusker » baridi. Aux USA, « Samuel Adams », du nom du grand patriote américain de la guerre de l’indépendance (au fait, on pourrait lancer chez nous à cet instar une marque de bière « Lumumba »). Si vous arrivez à Washington, DC, avant le mois de mai (date de mon départ pour Kinshasa pour un séjour très prolongé), faites-moi signe. Et si vous êtes seul, on pourra toujours vous épargner les frais d’hôtel en vous logeant gratis pour 2 semaines au maximum :-)

  77. YA MOKOLO
    Posted 26 février 2008 at 21:30 | Permalink

    @ Alex,

    Mon point d’attache chez vous aux USA c’est NYC, alis Big Apple, mais un détour à DC ne me dérangera pas!!?Pour l’instant on est ici sur le blog en famille, c’est déjà super, entre Tongo étani, Blaise, Ouragan? D.T, Kader et les autres, c’est l’ambiance….

    merci…

  78. Chantal
    Posted 26 février 2008 at 22:40 | Permalink

    Primus…

    J’ai trouvé quelque part que la Primus est une bière sous licence Heineken, groupe multinational…des Pays-Bas, même si elle est brassé certainement en RDC !!

    On trouvait et on trouve encore des Heineken chez moi. Je ne suis pas spécialiste « es » bières, ni particulièrement amatrice mais je la trouve sans goût – la heineken.
    On était persuadés qu’on la produisait chez nous tellement elle était courante !
    Quelqu’un dira : la mondialisation..

    Ce qui va suivre n’est pas une blague : certains musiciens passent carrément des ‘pactes’ pour avoir du succès : leur succes ne dure pas, et ils tombent ensuite de haut. Triste pour eux.

  79. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 1:03 | Permalink

    @ Chantal

    Vous dites « …certains musiciens passent carrément des ‘pactes’ pour avoir du succès : leur succès ne dure pas, et ils tombent ensuite de haut. Triste pour eux. » Quel pacte? Conclu avec qui? Le diable me diriez-vous? Vous y croyez ou vous ne faites que rapporter que ce que vous auriez entendu? Je crois les artistes qui dégringolent souvent ne savent pas trop gérer leur succès, lequel paraît ainsi éphèmere, c’est aussi compliqué que ça à mon humble avis. :)
    Acquérir du succès relève d’un talent, et gérer ce succès en relève d’un autre…

  80. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 6:48 | Permalink

    @ Maman Chantal & D.T :
    Voici 2 musiciens afro-américains du blues censés avoir conclu un pacte avec le diable :
    1) Tommy Johnson (1896-1956) ;
    2) Robert Johnson (1911-1938) ;
    tous deux des guitaristes prodiges dont l’influence est arrivée jusqu’à Bob Dylan, Jimi Hendrix, Eric Clapton et au-delà. Selon la « légende urbaine » américaine, nos deux lascars, avides de maîtriser leur instrument, sont allés vendre leur âme au diable à quelque croisement de routes désert.

    L’influence persistante de Robert Johnson, mort dans des circonstances mysterieuses à l’âge de 27 ans et qui n’a pourtant produit que pendant un an (1936-37), tend à renforcer cette légende chez ses fans. Comme quoi : l’immortalité historique désincarnée vaut plus qu’une existence comme humain de chair et d’os… On revient sur cette légende dans le film des frères Coen avec George Clooney intitulé « O Brother, Where Art Thou ? » (O frère où es-tu ?). Alors, Maman Chantal, si vous connaissez quelqu’un qui veut devenir comme les Makoma, demandez-lui d’aller de nuit dans un croisement désert pour y bazarder son âme à Belzébuth—avec comme grand problème le fait qu’il va clamecer aussitôt après avoir conclu le marché :-)

  81. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 7:06 | Permalink

    @ D.T.:
    Vous qui êtes grand mélomane, voici un morceau de Robert Johnson sinistrement intitulé « Crossroad » (croisée des chemins) :
    http://www.youtube.com/watch?v=Yd60nI4sa9A

  82. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 7:19 | Permalink

    @ D.T.:
    Voici maintenant Eric Clapton qui explique que pour jouer comme Robert Johnson, il faut au moins 2 guitaristes consommés. Il explique ensuite que pour jouer le morceau de Robert qu’il interprète sur ce clip en même qu’il chante, cela lui a pris au moins toute une semaine. Il ajoute que pour interpréter Robert Johnson demanderait à un grand musicien d’y consacrer toute sa vie. Comme quoi, MAMAN CHANTAL n’a peut-être pas tort : certains musiciens jouent avec le diable.
    http://www.youtube.com/watch?v=ETELORdwmJA

  83. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 9:13 | Permalink

    @ Chantal,

    Nous devrons posez cette question à Tongo étani, Blaise & Alex Engwete, sur le chanteur EVOLOKO JOKER alias MONAMA comme sa chanson, a t’il oeuvrer dans les arts mysthiques comme le dit la rumeur depuis l’époque????…..

  84. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 9:20 | Permalink

    En tous cas ce musicien de blues ROBERT JOHNSON avait la main parlante sur sa guitare, un panache de mélodies sentimentales, merci pour cet musique, mais le malin viens toujours prendre son dût, en temps et en heures!!???….

  85. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 9:54 | Permalink

    @ Alex

    Je prie que chère Chantal ait tort, qu’elle ait juste supposé cela au sens figuré, parce que je voudrais bien reconnaître le mérite de nos musiciens en tant que tels, et non pas que certains auraient bénéficié d’un quelconque « boost » venant de chez les damnés :) . Si cette légende urbaine qui entoure les deux virtuoses guitaristes dont vous parlez est vraie, ça me donne de sérieux frissons. Bien qu’émanant d’une société bantoue ou noire en général –donc porté plus ou moins à croire aux effets des gris-gris et autres phénomènes mystiques–, je m’évertue à passer pour un incrédule dans ce domaine, même si ce n’est pas toujour facile… :)

    Merci pour les liens Youtube. Clapton est sans doute l’un des plus grands guitaristes qui soient. Connaissez-vous sa chanson Tears in Heaven? Il composa celle-ci suite à la disparition tragique de son gosse de 4 ans en 1991 –tombé d’une fenêtre du 53ème étage d’un appartement à New York–. Tears in Heaven est probablement l’une des chansons les plus attristantes que j’aie écoutées.

  86. tongo etani
    Posted 27 février 2008 at 10:08 | Permalink

    @ YA MOKOLO, Alex,CHANTAL, D.T

    Alex, étant fan de Robert Johnson, j’ai apprécié crossroads, j’adore les blues, l’endroit où Robert Johnson a rencontré le diable, quel succès

    @ YA MOKOLO

    Tous les musiciens trempent dans la sorcellerie pour le succès ephémère, cherche sur you tube, pasteur MOPERO WA MALOBA explique comment avec MAMBO LEY, NELLA NANGA ils sont allés voir un féticheur dans le bas-congo pour le succès avant l’album SHAMA SHAMA, KENTO OKOMI EMANCIPE, PITCHOUNA, il raconte dans le lien la demande d’un membre de la famille de chacun pour activer l’opération avec les esprits, lui il s’est acquitté mais tous les autres n’ont pas voulus sacrifier les êtres chers, ils sont tous morts!!!!

    @ CHANTAL,

    Je connais un jeune du clan wenge, avant les répétitions, on sacrifiait un poulet et tous les trucs bizzares

    GINA WA GINA ET BOZI dans l’année à l’apogée de leurs succès, étaient atteints de folie une fois par an!!!!!

    Marie paul une fois rentrée à kin s’est précipité dans le bandundu

    @D.T

    Ya anto le vilain, nous expliquer ses rencontres avec les sorciers, il dort jamais la nuit, pacte avec son sorcier d’où toutes ses bêtises!!!

    tongo etani

  87. tongo etani
    Posted 27 février 2008 at 10:14 | Permalink

    @ YA MOKOLO ET CHANTAL,

    On a surpris une grande chanteuse célèbre dans la musique chrétienne à minuit sur la tombe de madilu entrain d’implorer pour le succès avec des os, sang de poulet et autres amulettes

    tongo etani

  88. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 10:40 | Permalink

    @ YA MOKOLO,

    s’il vous plaît, il est 3 heures du matin ici, je n’arrive pas à dormir, et vous me faites peur avec vos révélations sur le côté ésotérique de nos ndulistes tant adulés!!!… :) :) :)

    Admettons que tout ceci est vrai, ça explique alors pourquoi notre musique ne sort peut-être pas de son ghetto proverbial.:)

    MAWABLE!! s’exclamerait GUY

  89. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 10:42 | Permalink

    @ Tongo étani,

    Hum! Hum! celle là devrait être la chérie adorée de Tongo étani lors de ses vacances à KIN LOL!!!!!MDR?????

    Une empoisonneuse férue de paroles religieuses, avec des pratiques vicieuses style mataba rouge à détourner notre frère étani wapy tongo, de son voyage à KIN, « O DZAMBE ALOBI MWASSI NA YO YA POTO WANA? AZA YA YO TE, FOUNGOLA MISSO LOUKA SOEUR EN CHRIST »…..LOL!!!!?????BA PETITES MABE…MDR

    Non sérieusement qui est cette soit disante chanteuse du Christ qui marche dans le Seigneur avec des bijoux (Nguili-Nguili) Brillant comme un soleil de 14h00 à Kinshasa, mais vraiment que s’est il passé après qu’elle à été aperçue tout les artifices, corps, genoux et fesses sur la tombe du defunt MADILU???????????

    ELOKO SOKI EZA YA BINO TE BO TIKA BA NDEKO!!!!!

  90. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 10:43 | Permalink

    correction:

    mon post précédent est plutôt destiné à Tongo Etani, et non Ya Mokolo.

  91. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 10:51 | Permalink

    @ D.T

    Il peut arriver une chose du même genre à votre auguste personne débarquant au pays KIN ou Brazza, pour divers raison et que vous tombiez sur une demoiselle, dame ou mama léki, férue de la parole de Dieu mais extrêmment pratiquante des arts occultes, vous prommettant monts et merveilles, la beauté du corps allant de paire, votre séjour de deux semaine deviens deux mois, puis une année deux ans, votre foyer en Europe connaît plus…..La vedette va vous suçer jusqu’aux os, jusqu’à ceux que votre entourage familiale se lèvent en commando, pour vous libérer du « KIZOUNGOU ZOUNGOU YA BOLINGO » de l’envoûtement de cette charmante…

    Bon frangin DT, je vous souhaites une bonne nuit évité aussi les MAMOUS américaines elles sont plus méchantes encore, pas de tendresse et le colt 45mm, pas loin au cas ou vous la plaquée en plein 16h00(L.A Times)…

    Take it easy my bro!!!?????That’s life

  92. OURAGAN
    Posted 27 février 2008 at 11:37 | Permalink

    la musique Congolaise n’est que folkloriques avec tout les superflus totemes qui vas avec amulettes, statuettes ,peaux de bêtes ou de portion nauséabond a boire pour un supposer succès qui ne sort pas au delà de frontières de la RDC
    beaucoup ces sont aventuriers a la cimetière la nuit pour invoquer les morts mais a cause d’une grosse trouilles ils ont perdues leurs têtes basculant dans la folie
    Je me souviens de la théâtralisations de CATCHEURS a KIN mais beaucoup de kinois y croyez dur comme fer, mordicus que c’était la vérité il faut vraiment être Africain pour croire a de telles histoires de forces occultes
    tout comme beaucoup des africains croit a de traitements occultes pour gagner le coeur d’une fille plus que le VIAGRA

  93. Blaise
    Posted 27 février 2008 at 11:40 | Permalink

    Ah SHAMA SHAMA, Mopéro wa Maloba.

    La légende la plus répandue au Congo veut que cet artiste ait usé des fétiches eu égard à son incommensurable succés feu de paille.

    Une autre légende plus sérieuse dit que ce pêcheur bénéficia de la bénédiction de Dieu. Alors qu’il pêchait du poisson dans les eaux de Maluku Tréchaud en bon batéké Alima, il entendit une voix qui lui inspira la chanson SHAMA SHAMA.

    Les jeunes ne peuvent pas s’imaginer ce qu’a été Mopéro avec la chanson SHAMA SHAMA. Sorti complètement du néant, MOPERO apparu avec ce tube venu d’ailleurs. Un rythme endiablé qui tranchait complètement avec tout ce que l’on entendait jusque là. plus personne ne pouvait rivaliser avec Mopéro. Mais quelle voix ! Quel rythme ! A faire tomber des murs de bar dancing.

    Pour ceux de Brazzaville, MOPERO avait fait un concert à Ouenzé au Bar KARAGANDZA situé sur l’avenue de l’Intédance. Tous les batékés Alima de Brazzaville s’y étaient donnés rendez-vous. Il était leur fierté. Au moins à travers Mopéro ils montraient qu’ils étaient pas qu’un peuple de pêcheurs avec des biceps impressionnants. Ils pouvaient aussi impressionnés par la voix. Un des leurs venaient de le montrer.

    Blaise

  94. Blaise
    Posted 27 février 2008 at 11:54 | Permalink

    « ils pouvaient aussi impressionneR par la voix », « Un des leurs venAIT de le montrer », etc…..

    TONGO ETANI as-tu la chanson « Kento émancipée » ?

    Au moins ces artistes montraient qu’on pouvait concilier qualité musicale, succès et chanson éducative. C’est pas incompatible. « Kento émancipée » (femme émancipée) de mopéro Wa Maloba en est un exemple.

    Blaise

  95. OURAGAN
    Posted 27 février 2008 at 12:07 | Permalink

    Je vais soulever un autre lièvre celui de gars de la diaspora qui vont en vacances a KIN profiter des difficultés de nos soeurs pour les abandonnées avec de grossesses
    que chacun d’entre nous nous disent combien de bébés il a abandonnés en RDC avec les pauvres filles qui ne peuvent plus rien faire avec un charge considérable d’un enfant ou plusieurs dont le père nie la paternité
    c’est ça aussi la sorcelleries faire croire a une fille en RDC qu’à Europe vous êtes un homme respectable et que vous l’aimez l’appâter avec de brochettes kwangas plus skol a matonge juste pour profiter de sa naïveté tirer de coups sans aucune moralité
    certains gars économise toute l’année pour acheter quelques costumes avant de débarquez a KIN semez la zizanie chez nos soeurs
    comment voulez vous que ses enfants abandonnés deviennent de bons citoyens ?
    Il est temps que la diaspora aussi prennent ses responsabilités
    je vous donne une anecdote très triste je connaissais un type dont la maladie du sida s’est déclaré en lui en Europe tout le microcosme de la diaspora de sa ville était au courant sa femme ayant décédée de cette même maladie, l’homme habituer a sortir avec filles ne pouvez plus dragué dans le milieu Africain surtout congolais dans les ngandas ou il était un habitué alors il décida de descendre a KIN après avoir remplis sa valise de beaux costumes arriver a KIN il a semer la désolation en sortant avec plusieurs filles pourtant il se savait malade est que son temps était compter d’après le diagnostic en Europe voilas ce que certains congolais de la diaspora sont capable de faire pure que nos politiciens sur place

  96. Blaise
    Posted 27 février 2008 at 12:47 | Permalink

    @ Ouragan tu poses là plusieurs problèmes en un, et qui de toute façon mériterait un sujet à part, que Cédric ne tardera pas à nous proposer quand il t’aura, avec son appareil photo, piégé dans les rues de Kinsahsa en costard cravate entrain de vouloir jouer aux « mama apesa sima, papa abeta tonga » avec nos frangines qui croupissent dans la misère du pays. Ta photo illustreras le sujet (rires).

    Comment on fait pour mettre les smileys ?

    Blaise

  97. Delphin
    Posted 27 février 2008 at 14:24 | Permalink

    Chapeau bas à Baloji, un jeune talentueux, aux mots émouvant et réveillant les âmes patriotiques. Voici les têtes bien sages, bien positionnées, qui savent lever la voix en écrivant sur une ardoise précieuse, qu’est la musique, les réalités quotidiennes auxquelles font faces le peuple de la RDC.Quelque soit le temps que ça prendra, le Congo aura mot dans les grandes sphères, car ces genre de message dessinent une lueur d’espoir à l’horizon.
    Encore une fois, chapeau bas pour ce message fort patriotique qui rappelle à la conscience de la jeunesse Congolaise.

  98. tongo etani
    Posted 27 février 2008 at 15:11 | Permalink

    @ D.T., YA MOKOLO, OURAGAN, BLAISE et ALEX

    @ OURAGAN,

    J’étais à kin, sans bouger de chez moi, j’avais la visite de 6 ou 7 filles par jour sans sortir (le téléphone arabe marchait à fond la caisse), elles venaient pour des renseignements, betela biso masolo ya MIKILI, ndenge nini nakoki kozua mokanda, est-ce OBALA?, ZUA NGAI NZELE NA YO NA KIN?(rires), si tu n’es PAS EKENGE , tu feras des bêtises sans BOTTINES!!!!(rires), sans savoir pourquoi, elles viennent en rigolant me voir et en me fixant intensément dans les yeux, OURAGAN connais-tu le phénomène MABATA ROUGES?: vieux yaka topesa yo jeunesse, soki naniki yo bien okomema ngai na mikili(rires)

    @ BLAISE,

    J’ai la chanson kento okomi émancipée et tout l’album, basaleli ngai likita, je t’envoie et aux copains, à cette période, j’ai habité le quartier de BATEKE au CAMP Mombelé, j’ai eu la chance d’habiter dans la même parcelle que Mambo Ley, j’ai beaucoup d’anecdotes.

    @ YA MOKOLO, D.T. et ALEX

    Etant un DIASA DIASSA internationnal, muana abunga nzela, après 25 ans en EUROPE, j’aime rigoler:

    ANECDOTE, merde D.T va encore avoir peur!!!lol !!!MDR, GBU:

    Mes petites soeurs Isabelle, Eliane, Annie etc…, merde, j’ai six soeurs donc mes soeurs m’ont présenté une chanteuse chrétienne jolie en pagne,belle voie, belle présentation, férue de BIBLE.

    Nous étions dans la rue, en rigolant j’ai dit Jésus a de la chance de compter une belle fille comme toi parmi les chanteuses de Dieu, elle m’a dit merci grand frère, elle avait tout, cette petite BELOTI(matama ekokota soki aseki, nzoto!!, ba révolvers!!!, carrosserie!! etc) avec mon expérience d’amoureux congolais( au congo,un garçon qui aime les filles, c’est un gentil(MDR!!!il a le droit de s’amuser un peu)) par contre une fille, elle n’a pas ce droit réservé à la gente masculine depuis nos ancêtres(c’est une mère) (lol),(MDR).

    j’ai senti la petite un peu sécouée , elle évitait de me regarder dans les yeux, elle passait son temps à défaire son pagne et à serrer son pagne, à moins de dix minutes, je connaissais déjà les contours des cuisses à force de défaire et resserrer le pagne(lol).

    En étant un amoureux congolais(terme qui désigne chez nous cassanova tropical qui aime le filles, garçon gentil, qui ne fait pas de mal aux filles, il est de nature fidèle mais change de temps à temps de FIDELITE(lol)(MDR).

    j’ai dit tout d’un coup avec nos répères machistes (ba camons ya ba nzele(technique machiste)(il faut o imposer rendez-vous na nkooo sans laisser le temps à la petite de répondre): demain, j’ai t’attends, j’ai envie de discuter juste toi et moi sans mes soeurs, elle m’a sorti GLOIRE A DIEU, mabondeli pona NKOLO, j’ai halluciné (lol), j’ai dit dans la bible c’est marqué ne prononces pas à chaque diatribe le nom du seigneur, elle me sort, yo pe oza pasteur? (es-tu pasteur?)(lol).

    Je m’arrêtes là, sinon je serais encore hors sujet (lol)(MDR)!!!!!!

    EZA PASI NIVEAU YA MBOKA, EKOMI LOKOLA ELANGA YA MASANGO, MOTO NIONSO MANDEFU NA MANDEFU, WAPI LEKI? WAPI MOKOLO? confusion totale mondimi-mopakano

    C’est difficile le pays s’est transformé en champs de maïs, tout le monde avec sa barbe, les petits, les grands, les pères, confusion totale, on n’arrive pas à distinguer l’enfant à l’adulte, les croyants- les mécréants(lol)mort de rire(MDR), gbu(God Bless You)

    tongo etani

  99. tongo etani
    Posted 27 février 2008 at 16:50 | Permalink

    HOMMAGE A ADRIEN MOMBELE N’GANTSHIE ALIAS STRAVOS NIARCHOS(Kinshasa-Brazza ezali boka moko!!!aaah vieux Niarka, j’ai connu Niarka M° crimée et stanlingrad dans les années 80

    J’ai lu congointer, ci – dessous:

    Congointer:Nvuata Kunvuata esika ya kolala oyeba:

    Il y a aussi 13 ans que Adrien Mombele N’gantshie alias Stravos Niarchos est décédé le 10 février 1995 à Paris-Hôpital Salpêtière. C’était un descendant de son altèsse Ngaliema roi de Batéké qui est son grand-père paternel rencontra l’explorateur Stanley à KInshasa au 18ème siècle. Il était le Pape de la religion Kitendi un mouvement des jeunes qui aiment porter des vetêments  »griffés ». Il fut également un grand parolier de la musique congolaise et écrivait des textes des chansons pour les plus grandes stars de la musique. Les tubes de l’époque Toutou,Matebu, Proclamation etc… c’etait lui

    Paroles de Niarchos:

    Ah! Nkaka ozako se rappeler encore na lisolo wana ya Vieux Kula?
    Bakendeki nanu koluka madame Cotiledón, bakoma kuna bapesi bango
    nzungu ya Pondu. Bon, balambi Pondu pona nini, football Petit-frère!!!!!.
    Nzungu epanzani, heureusement Mama bakangama lupangu atekaka ba Makaku.
    Makaku pe etikalaki moko ya suka, balambi pe baleyi batondi, mais
    ndambu etikalaki lobi na tongo Vieux Kingutunu aye alie yango asanzi
    petit-frère. Goût naye te nasala nini kasi? Ah! Bakende Kuamutu na makolo
    bazonga. Baliya mitu ya Makaku, Petit-frère, lelo oyo batonga ba immeubles
    ba Sheraton naba mboka lokola ba Miami ba Texas.
    Ah! la mort kuani tina, tina kuani.
    Ah! Petit-frère yebisa Papa Wemba Kitendi! Botika te, wana eza réligion na
    bino Petit-frère, botika te botika te!

    tongo etani

  100. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 17:09 | Permalink

    @ D.T.:
    Merci pour le lien. Je connais « Tears in heaven » et l’histoire tragique de la chute mortelle de l’enfant d’Eric Clapton. Dans nos 2 Congos on aurait murmuré dans le quartier : « Alei mwana » [il a mangé l’âme de l’enfant]… Moi aussi je ne crois pas à ces histoires de sorcellerie et de Lucifer…
    @ Tongo Etani :
    Moi, je fantasme plutôt pour Sœur Marie Misamu : quelle belle fille ! Quelle force émotionnelle !
    @ Ouragan :
    On a un frère venant de l’Europe à qui une dame a joué un sale coup pareil avec le SIDA. Quand il est revenu en mission à Kin, il a commencé à courtiser cette dame. Après une longue affaire sentimentale—sans préservatif, pensez donc—l’homme s’est retrouvé séropositif. Il s’en est alors allé confronter la dame en pleurant. La dame lui a dit : « Je croyais que tu le savais. Après tout, je suis veuve et mon mari est mort de sida ! » L’homme a commencé à jeter des cailloux sur la femme, comme un enfant. Bref, ils sont tous les deux morts, tous les deux des brillants cerveaux de Kisangani !

  101. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 17:39 | Permalink

    @ OURAGAN :
    Vous ne faites qu’attaquer la musique congolaise. J’ai lu une de vos interventions—et celles de quelques autres—qui disent que notre musique est inconnue internationalement. Eh bien, pour saper votre thèse par un autre exemple, je viens d’appeler ma fille sur son portable pour lui poser quelques questions sur les musiciens français : elle ne connaît pas Johnny Hallyday, qui a pourtant des appartements à New York et Los Angeles. En fait, les seuls musiciens français qu’elle connaît sont : 1) Edith Piaf (à cause du récent film) ; 2) Kamini ; et 3) la fille de Serge Gainsbourg (parce qu’elle chante en anglais)… Elle ne connaît aucun musicien indien, chinois ou algérien !… Pourtant, tout le monde ici connaît ces jours-ci ce groupe kinois qui joue la musique congolaise primitive avec des boîtes de sardine et des instruments artisanaux (j’ai oublié le nom du groupe). Le prestigieux magazine new-yorkais « Vanity Fair » a placé ce groupe en tête d’affiche des groupes de « World Music » : pourtant ils chantent en lingala une musique folklorique d’avant Wendo ! J’ai une fois assisté à Cambridge (près de Boston) à un concert de Tabu Ley au bar « Blues Brother Bar » (aujourd’hui fermé là-bas). Le droit d’entrée était fixé à 15 dollars et toute la salle était bondée. Je me suis agenouillé pour serrer la main de Tabu Ley, tant ma fierté était grande—quoique c’étaient des tubes périmés et recyclés par Tabu Ley. Quelque temps auparavant, j’avais assisté à un concert de Papa Wemba…

  102. kader
    Posted 27 février 2008 at 17:43 | Permalink

    Baloji est un excellent rappeur qui n’a pas succombé à la mode gangsta rap bling bling et c’est tant mieux.
    UGH

  103. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 18:10 | Permalink

    @ kader:
    Si vous pourfendez le style gangsta comme celui illustré dans ce morceau de Dr. Dre et Snoop Dogg, alors je disconviens avec vous.
    http://www.youtube.com/watch?v=zEMmbtcxbpc

  104. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 18:24 | Permalink

    Ou ce morceau de Tupac Shakur dont le record des ventes de disques n’a pas encore été battu par aucun rappeur du monde 12 ans après son assassinat. C’est à des monuments de ce genre que nos rappeurs appellent à la comparaison.
    http://www.youtube.com/watch?v=N4HjsZqOaQ0

  105. Marc
    Posted 27 février 2008 at 19:34 | Permalink

    J’aimerai partager ce petit reportage que je trouve merveilleux.

    Le seul orchestre symphonique d’Afrique Noire est a Kinshasa:

    Coupez et Collez le texte, cut and paste the text in a new browser:

    http://www.tv5.org/TV5Site/inf.....#038;par=7

  106. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 19:46 | Permalink

    @ Marc :
    Grand merci pour le lien à TV5Monde. Comme on le voit, ce n’est pas une fanfare… Voilà un orchestre symphonique. Mais il y avait un conservatoire à l’École des Beaux-Arts : ne formaient-ils pas des musiciens des orchestres symphoniques ?

  107. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 20:03 | Permalink

    @ Blaise

    Hors-sujet

    Apparemment personne n’a répondu à votre demande. On dirait le seul émoticon qui marche sur ce blog c’est smiley face. Blaise, tapez deux-points « : » suivis d’une fermeture de parenthèse « ) » et voilà :) . Je voudrais aussi tester quelques autres émiticons, histoire de voir s’ils peuvent ou ne pas marcher sur ce blog, j’espère que Cédric ne m’en voudra pas:
    :( triste , :O choqué, >:( fou de rage, ;) clin d’œil,
    }:( confus, >:| diable

  108. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 20:05 | Permalink

    Voilà du moins on a deux nouveaux émoticons utilisables sur ce blog, les autres n’ayant toujours pas marché…

  109. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 20:18 | Permalink

    @ D.T. :
    Au sujet du clip de la chanson d’Eric Clapton dont avez donné le lien plus haut… Je n’ai jamais vu cette vidéo d’Eric Clapton—avec l’addition des sous-titres. Encore une fois, merci pour le lien… Une question: comment faites-vous pour insérer un lien sans faire voir les codes HTML?

  110. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 21:21 | Permalink

    @ D.T. :
    Je comprends le principe, merci… mais en attendant que je fasse des exercices répétés sur mon « Notepad », je ne vais pas me risquer à provoquer une catastrophe :-)

  111. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 21:40 | Permalink

    @ D.T. :
    Okay, merci d’avance. Voici mon adresse email : alexengwete@gmail.com

  112. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 22:36 | Permalink

    @ Tongo étani

    Merci, mais tu nous as laissés sur notre soif avec l’aventure de BELOTI et son parisien pseudo pasteur…..(J’aime beaucoup ton côté conteur)

    @ Djé,

    Bonsoir mon ami, hier j’étais au consulat de ton pays l’acceuil était superbes, le services des jeunes à l’entrée, impecc, mais au visas une aigrie de chez aigris, j’ai cru que j’était en plein marché d’afrique par l’impolitesse de cette vieille dame, qui travail pourtant dans la vitrine de son pays, pays de notre continent, vraiment quand je dis il faut choquer, là j’ai vraiment vu que j’avais 1000 fois raisons……

    @ Tous & toutes

    Voilà pourquoi nous devons secouez le cocotier des incompétents, prétentieux qui croîent qu’être derrière un bureau et un tampon rends voisins du bureau de DIEU….Aux yeux des usagers…..

  113. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 22:39 | Permalink

    Suite, le genre de personnes qui traitent les jeunes ou les musiciens ou artisans de voyous parcequ’ils ne sont pas ministres ou députés pour les intimés des ordres !!!!!???Vraiment c’est MAWABLE dixit GUY.

  114. Zangiefula
    Posted 27 février 2008 at 22:49 | Permalink

    Check out the peaspoject

    http://youtube.com/watch?v=3nMc7OhTerM

  115. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 23:10 | Permalink

    @ Alex Engwete,

    Vraiment là, faut pas provoqué l’eau qui dort, car la SOEUR MARIE MISSAMOU, derrière sa beauté angélique à l’air très chaude à vous tournée la tête au point que le temps sera trop court pour vous, je veux dire par là, qu’elle ca se voit qu’elle est chaude à dégeler un vieux mikiliste »dixit 33 ans na mikili »LOL????MDR

    Entres nous elle est présente, cette fille, surtout sa bouche et son regard, alex tu vas oublié ta comptabilité et tout tes théorèmes économiques, ton coeur en prime…..Car elle est sollicité, o ko koma « PA MARIO »…MDR….Comme quoi la musique a aussi ses perles rares et belles comme nos mangues mamelles(MOUF Dèèè au CAMEROUN)

    Cordialement….

  116. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 23:17 | Permalink

    @ Zangiefula:
    Oh, man, this is groove!

  117. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 23:21 | Permalink

    @ Ya Mokolo :
    Vous avez tout à fait raison, seleka. Et je suis prêt à me « marioniser »… eh oui, la concurrence serait trop forte avec les jeunes gens :-)
    @ TONGO ETANI:
    Merci pour le bombardement acoustique…
    @ D.T.:
    Grand merci pour le cours d’informatique…

  118. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 23:25 | Permalink

    @ Alex & Kader,

    Le lien d’Alex illustre les débuts d’un des duo les plus côtés de LA(WEST COAST), la recherche instrumental est d’un raffinement hors pair, même si les textes sont souvent très censurés pour les oreilles sensibles, le génie de DRE en a fait un des meilleurs producteur du RAP de tout les temps, avec EMINEM, SNOOP DOOGY DOG, NATE DOG(le lover), WARREN G, KC& JOJO, TUPAC SHAKUR(meilleure artiste RAP du XXième Siècle), et tant d’autres, vraiment KADER les moeurs de ces gens ne sont pas éxemplaire mais les mélodies sont d’une recherche douce aux oreilles…

    Cordialement…

  119. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 23:40 | Permalink

    @ toutes nos consoeurs Blogueuses du site,

    Là, nous vous prenons à témoins SELEKA, notre frère ALEX est prêt à être MARIO chez notre soeur bien aimée MARIE MISSAMOU, charmé par sa voix, son corps et son sex appeals qui trouble votre frère d’amérique et tant d’autres…..

    Seulement nous les hommes nous lui portons ce conseil : A voir comment MARIE MISSAMOU gère ses interwiews, être MARIO chez elle demande un talent d’avocat hors pair, de lutteur aussi, car votre consoeurs là nous sembles avoir un caractère trempé à l’acier, dur « MOUTOU MAKASSI, ALEX O KO BETA A LEMBE TE », PE MONOKO EZA NA YE AWA, « Alex tu la frappera, elle ne se fatiguera pas? aussi elle l’a l’air gueularde »

    Vous êtes tous & toutes témoins du pouvoir hérité d’EVE :

    AH LES FEMMES QUE SERIONS NOUS SANS VOUS ET VOTRE BEAUTE, VOS CAPRICES, VOS CHAMAILLERIES, ET SURTOUT VOTRE CHALEUR DU COEUR???
    MÊME BALOJI DANS SA LITHANIE SUR NOS MISERES A UNE LARME D’AMOUR POUR VOUS??? NZAMBE A SALA BINO GOÛT BOYE, ATA BOLOLO TO ZO MELA BINO KAKA……BO ZA BA CHOC DE NOS VIES…

  120. Chantal
    Posted 27 février 2008 at 23:42 | Permalink

    Rap…

    A une époque j’étais plutot intéressée par les mélodies d’un groupe de rap cubain qui s’appelle Orichas -
    Pourtant, c’est encore un titre de groupe que je trouve mal trouvé. Les orichas étant des divinités cubaines issus d’un pseudo panthéon d’origine à la fois yoruba et du catholiscisme romain.
    Personnellement, je n’aime pas le mysticsime occulte et je ne suis pas de ceux qui croient que le bien et le mal fassent bon ménage, au contraire.

    Succès diabolisé, succès frelaté et toujours drames par la suite.

  121. Chantal
    Posted 27 février 2008 at 23:42 | Permalink

    Positions musicales américaines…

    Alex, faites chanter en anglais les chanteurs congolais et ils seront connus ! Cette remarque provoquante pour expliquer que le fait que les américains connaissent ou non un chanteur ou musicien national ou mondial n’est pas une référence !!!
    Je ne peux pas faire confiance à des gens qui connaissent si peu la géographie mondiale. Combien d’américains connaissent la localisation du Liberia sur une carte – peut être maintenant que Bush y soit allé ? ou la Géorgie asiatique ? Ou le Lesotho ? ou même la Corse !

    Apprécier un morceau dépend de sa propre culture musicale et de ses gouts personnels.
    Je pense sincèrement que la meilleure musique est celle qu’on apprécie et qu’on partage avec des amis, des gens qu’on aime, en tête à tête ou en groupe, celle qui crée des liens, celle dont on parle avec d’autres. Je vous envie de la manière dont vous parler des « anciens » avec Ya Moloko ou Blaise ou DT.

    C’est ça la musique, de la communication – communion.

  122. Alex Engwete
    Posted 27 février 2008 at 23:43 | Permalink

    @ Ya Mokolo :
    Vous ne cesserez jamais de m’étonner : vous connaissez la trajectoire du rap plus que beaucoup d’entre nous ici sur ce blog ! C’est très suspect : je vous vois d’ici dans les allées sombres de New York avec… ne « choquons » pas les âmes sensibles ! :-)

  123. Chantal
    Posted 27 février 2008 at 23:46 | Permalink

    A Alex à nouveau :

    Quand à Makoma, j’ai su qu’ils etaient un groupe chrétien, et Napesi était un morceau que j’ai apprécié. Bonjour à votre fille !!! ;)

    Quand à nous, les « dames » mamans, soeurs demoiselles de ce site, on va commencer aussi à vous donner des anecdotes, vous allez commencer à voir les soeurs de Tongo etani venir parler sur ce site hahaha :D

  124. D.T.
    Posted 27 février 2008 at 23:53 | Permalink

    @ YA MOKOLO

    Marie Misamu, par ses attributs tels que « misu ya pongi » qui donnent des palpitations aux pauvres mâles, a pengwisaka batu sans que ayeba(ou peut-être ayebaka…). »Elle pèche par omission! » diront les catholiques. :)
    Personnellement, je la préférais en version plus mince –on dirait qu’elle s’est bourrée trop la gueule en Europe. :)

  125. YA MOKOLO
    Posted 27 février 2008 at 23:58 | Permalink

    @ ZANGUIEFULA,

    Maximum respects, ca c’est du bon vrai FUNK, de la Bonne rythmique du live, du son des basse, de la batterie, vraiment LES BLACK EYED APEAS DE FERGIE, ont des souçis à se faire!!????

    Merçi pour cette funky music comme on l’aime, je vous savais pas fin connaisseur « ZANGUIEF » comme un personnage du célèbre jeu vidéo STREET FIGHTERS EX.

    Merci sans commentaire….

  126. Alex Engwete
    Posted 28 février 2008 at 0:00 | Permalink

    @ Maman Chantal :
    Vous me faites découvrir un groupe dont je ne soupçonnais même pas l’existence : je viens de faire un échantillonnage rapide des Orichas sur YouTube, c’est un rap extraordinaire avec le déhanché de la musique afro-cubaine. Fantastique !… Vous avez raison, la musique, c’est la communion—c’est ce que je reproche au rap congolais qui choisit le français comme médium de communication, coupant ainsi toute la masse congolaise de la jouissance esthétique. Peut-être bien que le rap congolais sera une particularité d’une partie des membres de la génération de Cédric, qui sait ? Mais je sais que dans l’entre-temps, Félix Wazekwa fait danser la majorité des membres de la génération de Cédric (je viens à peine d’avoir au téléphone un jeune de 18 ans qui est à Kin)… Mais, Maman Chantal, qu’avez-vous contre la religion ancestrale africaine ? Grand merci pour ce cadeau des Orichas que je rentre retrouver sur YouTube…
    @ Ya Mokolo :
    Ah, Marie Misamu ! Convertissez-moi… Je revenais du chemin de Damas quand soudain, patatras!, je t’ai vue reluisante de beauté… Amen !

  127. mbelekete
    Posted 28 février 2008 at 0:14 | Permalink

    Connaissez-vous Konono N°1 ? c’est un orchestre tradi-moderne de Kinshasa qui tourne un peu partout dans le monde depuis deux ans, apparemment à l’insu des Congolais… ils ont joué sur le dernier disque de la chanteuse islandaise Björk et ont manqué de peu un Grammy Award cette année. http://www.crammed.be/konono/

  128. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 0:14 | Permalink

    @ Chantal,

    Pour le feeling du groupe Afro Cubain ORISHAS, voilà une piste pour les écoutés avec le rappeur ROHFF & Zépchénio »de la cité des DIEUX »

    DAILYMOTION PUIS TAPEZ : ORISHAS puis choisissez la case ROHFF FEAT ORISHAS – ZONE INTERNATIONNALE-

    Un morceau relatif aux situations vécus par les explusé(e)s de la ZAPI, ou la zone de rétention des aéroports occidentaux pour le retour forcées au quatre coins du tiers monde….

    Blaise, rendez la politesse à notre soeur en place sous notre MBONGUI BLOG..

    Cordialement…

  129. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 0:23 | Permalink

    @ D.T

    C’est vrai que notre starlette Soeur MISSAMOU a pris du poids et elle à un peu perdu de sa superbe, je l’ai vu sur un théâtre sur le net, seulement le beau visage et les miso ya mpongui sont toujours là, des fois garder la ligne est un art noble….

    @ Alex,

    Après toute ces manoeuvre physiques et intellectuelle, vous voulez tout laissez tombez pour la perle SR MARIE, BA KANA BO PESA YE MATEYA, A YEBA LIKAMBO YA MAMOU NA ZENABA TO HELENA dixit FRANCO..
    bon likambo tèèè BLAISE TO KO SALA ALEX MISSION mais après qu’il se libère lui même Ô BA TINDA KI NGAÏ BOUTOU BOUTOU NA LANDA Yééé…

  130. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 0:30 | Permalink

    @ ALEX,

    Miusicalement je suis très musique américaine depuis CHIC le FREAK, SUGARHILL GANG, KURTIS BLOW et même JIMMY HENDRICKS, EARTHWIND& FIRE,
    KOOL& THE GANG, DIANNA ROSS, CAMEO, DONNA SUMMER, GRANDMASTERFLASH & MELLE MEL WITH THE FURIOUS FIVE, LL.COOL.J, AFRIKA BAAMBAATAA,
    NEWSCLEUS etc….

    UN UNIVERS VASTE MAIS INFINIMENT PETIT CAR TOUT LES JOUR UN ARTISTE CREE UN CHEF D’OEUVRE….

  131. Alex Engwete
    Posted 28 février 2008 at 0:46 | Permalink

    @ Ya Mokolo :
    Voici le lien sur Dailymotion que vous veniez de proposer à Maman Chantal. Mais c’est tout simplement extraordinaire. Maintenant, vous comprendrez mon problème avec le rap congolais. Ces gens ont gardé le feeling de leur musique de souche. Merci pour cette découverte. Vous êtes un grand mélomane—au même titre que Maman Chantal, Tongo Etani, Blaise, D.T., et tous les autres. Lien

  132. OURAGAN
    Posted 28 février 2008 at 0:50 | Permalink

    Moi je vous sugerent que chacun nous donne sa lithanie des orchestres ou griots dont il a la connaissance comme ça nous n’aurons plus qu’à aller a la chasse de ces groupes sur YOU TUBE ,EMULE ou CASA pour le telechargement soit, ou evoquer pourquoi pas BOKETCHU PREMIER
    moi je ne suis plus le fil chacun de nous surgit avec un nom d’un artiste ou d’un groupe moi je connaissais un certains NGELEKA griot il me faisais rire ou VADIO MABENGA
    un type du theatre avez aussi assayez la chanson MASUMU DEBLINDER si vous voulez j’ai les videos de CAPORAL MURUMBA DANGA avec le trio DASUFA,tiens un autre sur YOU TUBE Maman NGALOSOMBO bina contanso

    mais moi je vous conseil personnelement le premier album de D’JELI MOUSSA DIAWARA le pétit frère de MORY KANTE si vous aimez la musique frissons avec sa voix en OR vous serez emportez par le charme de sa musique qui vous donneras la fierté d’etre africain quelque chose qu nous appartiennent quoi il n’as pas copier d’autres rythme ou sons la vrais originalité de la creation africaine

  133. Alex Engwete
    Posted 28 février 2008 at 1:12 | Permalink

    OURAGAN en colere. Ne dit-on pas que la musique adoucit les moeurs? Content de vous savoir fan de Mory Kante…

  134. gracia
    Posted 28 février 2008 at 2:19 | Permalink

    @ ya mokolo.

    Ya mokolo vous etes vraiment un melomane, les artistes que vous citez la ont marque leur temps et aujourd’hui les jeunes musiciens font beaucoup de reprise. Lorsque je dis a mon petit frere qui est de la generation de Cedric, que par example Will Smith joue beaucoup de vieux morceaux, il a beaucoup du mal a le croire jusqu’a ce que je lui sorte mes vieilles cassettes  » BASF », « MAXELL » et « BIG BEN » avec le rythm the Bernard Edouard ( paix a son ame), Nil Rogers du groupe CHIC. you know that « His bass line from Chic hit « Good Times » has become one of the most copied pieces of music in history ».
    N’oublions pas IMAGINATION (ILLUSION, SO GOOD SO RIGHT), Gladdys Night, JOCELYN BROWN ( somebody else’s guy), JOICE SIM ( come into my live),…etc.
    C’etait la belle epoque mon frere.

  135. Posted 28 février 2008 at 7:44 | Permalink

    Superbe decouverte:
    http://kaysha.com/kaysha/2008/.....-le-congo/

  136. Zangiefula
    Posted 28 février 2008 at 10:24 | Permalink

    @ Alex Engwete & Ya Mokolo

    Je suis positivement etonné (seulement a moitié en fait) que vous appreciez le peas project… Je suis en tout cas enthousiasmé de voir en vous un spectre aussi large de preference musicale. De la Rumba de Wendo K, les freres Soki, a Orishas, en passant par les raps (US, FR, RDC, etc…) et Eric Clapton. J’apprecie beaucoup cet ecclectisme. Desolé pour Baloji dont le sujet est « kidnappé », mais je pense que grace a ce sujet, on a l’occasion d’explorer la Musique.

    En ce qui concerne le peasproject, des mon retour sur mon PC a la maison je ferais parvenir a Alex (j’ai vu son adresse e-mail qqpart) un autre morceau par MP3. Un seul morceau car, ces jeunes artistes de Bruxelles sont independants et ont sorti leur premier opus de maniere autofinancée, il y a quasiment un an. Donc, j’encourage vivement a ceux qui « kiffent » ce son d’aller sur leur site et acheter les morceaux

    http://www.thepeasproject.com

    Sinon ils ont aussi un « myspace »

    http://www.myspace.com/thepeasproject

    Real music by real musician, tout ceux que vous entendez des « peas » est live… Et encore… vous n’etiez pas a ce concert mythique sur la grand place de bruxelles en mai 2005. Pour la petite histoire, leur nom est inspiré du morceau « pass the peas » de JB et souvent interpreté par Maceo Parker un autre grand pretre du Funk.

    Pour le lien avec ce blog, le lead singer du peas est originaire de la RDC.

    J’aime aussi bien the orishas, je les ai decouvert il y a une dizaine d’années, lors de ma periode « buena vista social club »

    Je vais conclure ici pour la le moment, mais le dernier frisson musical que j’ai eu fut il y a quelques jours quand « the time » (Morris Day, Jimmy Jam, Terry Lewis, Monte Moir, etc…) sont montés sur scene aux Golden Globes (?) pour executer un magistral « Jungle Love »… Si Prince avait remplacé Rihanna, on se serait cru en 1984.

    PS: Ya Mokolo j’ai passé trop d’heures sur Street Fighter, j’en aurais presque honte… :-D

  137. Blaise
    Posted 28 février 2008 at 12:44 | Permalink

    Test
    :)

    Blaise

  138. Blaise
    Posted 28 février 2008 at 12:53 | Permalink

    ça marche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :)

    Merci D.T, tu sais, comme disait un vieillard de mon quartier à Brazzaville, « à notre époque toutes ces choses là n’existaient pas ! ».

    @ OURAGAN

    J’ai connu NGUELEKA, il jouait avec KALAMA SOUL dans « Naza balado te ». Une magnifique comédie musicale qui avait eu un certain succès à l’époque. Mais qui aurait encore mérité plus, si les congolais savaient apprécier autres choses que nos éternelles rotation du bassin.

    Pardon, j’ai dit une connerie, je vois qu’ici il y en a plein qui savent apprécier diffrents genre musicaux. Je suis même dépassé. Grâce à vous, je découvre.

    Blaise

  139. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 22:21 | Permalink

    NON MES AMI(E)S,

    BALOJI NOUS AS TOUS & TOUTES MIS D’ACCORD SUR UNE CHOSE, QUE PARFOIS NOUS RECHERCHONS TANT C’EST L’HARMONIE DANS NOS ECHANGES, QUE SA MUSIQUE PROSPERE CAR TOUT LES ELEMENTS QUE NOUS AVONS DECRITS MUSICALEMENT DANS CE SUJET RESSORTENT DANS SA MUSIQUE QUI VIBRE DE KIN à BRAZZA, DE LIBREVILLE à ABIDJAN VIA LOME, MALABO PARIS , BRUXELLES, LONDRES MARSEILLES, MONS, ET DESORMAIS NYC, DC, CHICAGO, L.A, etc….

    MERCI BALOJI, MERCI A TOUS ET TOUTE POUR CE BON FEELING…………

  140. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 22:26 | Permalink

    Ahhh!!! Blaise, Balaise!!!!!

    Balado, balado naza balado té, que des souvenir et un nouveau genre que même le vieux maréchal aimait suivre à la TV de l’époque, à B/ville ce chanteur acteur à fait un malheur, non blaise oyébi makambo mwana oza winner ya solo!!!!!!!

    GROS CÂLINS DE TOUTE LA FAMILLE DU BLOG DE CEDRIC…..

  141. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 22:32 | Permalink

    @ ZANGUIEFULA

    MOI DE MËME EN 1997 VOILA POURQUOI J’AI VITE DECORTIQUE TON PSEUDOS!! zanguief UN GROS CATCHEUR RUSSE QUI TOURNE ET ECRASE SES ADVERSAIRES AVEC SON SLIP ROUGE ET SES COUP DE MASSUES MORTELS…..

    ON TOUS UN TRUC EN COMMUNS DU SON AUX HOBBIES……CHAPEAU POUR TES SONS MERCI POUR LE « MY FORBIDEN LOVER, I DON’T WANT ANOTHER » CHIC dans le même album que GOOD TIMES…c’est de la vraie anthologie….

    Cordialement…..

  142. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 22:39 | Permalink

    @ Gracia,

    Merci moi aussi je le répètes tout le temps à mes petits même pour lleurs buff de rap et dance hall, je les conseilles toujours de prendre des anciens tubes dont souvent la version instrumentale éxistait dés l’impression du maxi single par exemple JUNIOR »MAMA USED TO SAID » ou YOUNG MC »BUST A MOVE »…merci de me rappeller que cette époque était magique, car il fallait savoir jouer ses instrument en live comme les RUN DMC »MY ADDIDAS » ou même RICK JAMES »SUPER FREAK »

    Bon BISOUS à toi, c’est trop de la balle la musique, même nos ancêtres et leurs NGOMBI ou SANZÂ nous ferons kiffés…….

  143. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 22:58 | Permalink

    MERCI KAYSHA, AFRICAN BOHEMIAN, VOILA UN FILS DU PAYS QUI AIME CES COMPATRIOTES ARTISTES VISER UN PEU SON LIEN…..

    AFRICAN BOHEMIAN & LE SORCIER NOIR QUELLE EQUIPE…..

    VIVE NOS ARTISTES ENGAGES…

  144. YA MOKOLO
    Posted 28 février 2008 at 23:04 | Permalink

    @ ZANGUIEFULA

    EN REALITE BRUXELLES EST LA CAPITALE DU SON MUSICAL EN EUROPE MEME SI BEAUCOUP VEULENT L’OCCULTER C’EST A LA GRAND PLACE QUE CA SE PASSE…LE FUNK, LA DANCEHALL, LE TRIPIK, MEME LA TECHNO PUMP THE JAM C’EST IXELLES PUIS LES AUTRES APRES…..MERCI

  145. Zangiefula
    Posted 29 février 2008 at 17:10 | Permalink

    @Ya Mokolo.

    Vise moi ce lien. http://www.africasounds.com/odemba.htm

    Il y a environ 10 ans, je ne ratais pour rien au monde une repetition de formula One (un groupe de ndulé congolais) a Matongé au café l’interface (fermé depuis lors). Dans ce groupe officiaient Toms le guitariste et Alonzo le batteur (mentionnés sur le site presenté plus haut). Toms « la sebenetheque » comme nous l’appellions est un des « futurs grands » si il ne l’est pas deja. Je ne vais pas ici presenter le vieux Dizzy M. Pour les oreilles les plus ecclectiques, le vieux Dizzy officia aussi sur un des albums de Zap Mama… Un autre groupe de Bruxelles, tu as raison Bruxelles is the place to be.

  146. Gaetan
    Posted 29 février 2008 at 18:37 | Permalink

    @ YA MOKOLO
    Merci pour les infos.

  147. Phil
    Posted 1 mars 2008 at 23:55 | Permalink

    Excellent ce jeune. Voilà ce dont l’Afrique a besoin, un vrai artiste qui chante des choses bonnes à écouter et à méditer. En plus il a l’air d’avoir la tête bien sur les épaules quand il affirme par exemple que malgré la nationalité belge qu’il a, aux yeux du belge il reste un Africain etc… Vraiment chapeau.

  148. Simon k.w
    Posted 3 mars 2008 at 2:03 | Permalink

    Me chers compatriotes,

    Que vous le vouliez ou pas Baloji est parmi les grands musiciens congolais. C’est pour les raisons de son boulot qu’il a choisi d’être Belge sur le papier et tout le monde le fait même certain blancs(Johny).

    Pour moi, les musiciens congolais sont les seuls à faire leur travail avec amour et semi professionalisme dans notre pays.
    Pour preuve en Afrique on identifie les congolais par la musique.

    Votre compatriote, sans rancune.

  149. Posted 3 mars 2008 at 8:19 | Permalink

    De retour sur le vieux continent, Baloji parle de son séjour à Kinshasa sur son Blog : Cliquez sur ce lien

  150. Mwana Mboka
    Posted 9 mars 2008 at 20:46 | Permalink

    On dirait pas des congolais qui parlent. vous parlez tous les deux comme des petits blancs. vous devez être fiers.

  151. Posted 10 mars 2008 at 9:37 | Permalink

    Je ne connaissais pas Baloji, je viens de découvrir!
    et sa chanson « tout ceci ne nous rendra pas le Congo » est digne est grands artistes engagés.

    Je dis bravo!
    ça change du « mama pesa sima, papa a beta … »

  152. COCO KALONJI
    Posted 10 mars 2008 at 16:22 | Permalink

    UN MONDE SANS NOIRS?

    On raconte une histoire très amusante et très révélatrice à propos d’un groupe de Blancs qui en avaient marre des Noirs.
    Ces Blancs avaient décidé, d’un commun accord, de s’évader vers un monde meilleur.

    Ils étaient donc passés par un tunnel très sombre pour ressortir dans une sorte de zone nébuleuse au coeur d’une Amérique sans Noirs, où toute trace de leur passage avait disparue. Au début, ces Blancs poussèrent un soupir de soulagement.

    Enfin, se dirent-ils, finis les crimes, la drogue, la violence et le bien-être social.

    Tous les Noirs ont disparus. Mais soudainement, ils furent confrontés à une toute autre réalité, la nouvelle Amérique n’était plus qu’une grande terre aride et stérile.

    Les bonnes récoltes étaient rares car le pays s’était jusque là nourri grâce au travail des esclaves noirs dans les champs.

    Il n’y avait pas de villes avec d’immenses gratte-ciel, car Alexander Mills, un Noir, avait inventé l’ascenseur et, sans cette invention, on trouvait trop difficile de se rendre aux étages supérieurs.

    Il n’y avait pratiquement pas d’automobiles, car c’était Richard Spikes, un Noir, qui avait inventé la transmission automatique.

    Joseph Gammel, un autre Noir, avait inventé le système de suralimentation pour les moteurs à combustion interne, et Garret A.Morgan, les feux de circulation.

    En outre, on ne trouvait plus de réseau urbain express, car son précurseur, le tramway, avait été inventé par un autre Noir, Elbert R. Robinson.

    Même s’il y avait des rues où pouvaient circuler automobiles et autres rames ferroviaires express, elles étaient jonchées de papier et déchets, car Charles Brooks, un Noir, avait inventé la balayeuse motorisée.

    Il y avait très peu de magasines et de livres car John Love avait inventé le taille-crayon, William Purvis, la plume à réservoir, et Lee Burridge, la machine à écrire, sans compter W.A. Lovette avec sa nouvelle presse à imprimer. Vous l’avez deviné ? Ils étaient tous des Noirs

    Même si les Américains avaient pu écrire des lettres, des articles et des livres, ils n’auraient pu les livrer par la poste, car William Barry avait inventé le tampon manuel et Phillip Downing, la boite aux lettres.

    Le gazon était jaunâtre et sec, car Joseph Smith avait inventé l’arrosoir mécanique, et John Burr, la tondeuse à gazon. Lorsque les blancs entrèrent dans leurs maisons, ils trouvèrent que celles-ci étaient sombres, pas étonnant, Lewis Latimer avait inventé la lampe électrique, Michael Ha rvey, la lanterne, Grantville T. Woods, l’interrupteur régulateur automatique.

    Enfin leurs maisons étaien! toutes sales car Thomas W. Steward qui avait inventé la vadrouille(balai), et Lloyds P. Ray, le porte poussière, leurs enfants les accueillirent à la porte pieds nus, débraillés et les cheveux en broussaille, à quoi fallait-il s’attendre ?
    Jan E. Matzelinger avait inventé La machine à formes de chaussures, Walter Sammons, le peigne, Sarah Boone, la planche à repasser, et George T.Samon, la sécheuse à linge.

    Les Blancs se résignèrent finalement à prendre une bouchée, dans tout ce chambardement, mais pas de chance, la nourriture était devenue pourrie car c’était un autre Noir, John Standard, qui avait inventé le réfrigérateur.

    N’est-ce pas étonnant? Que serait le monde moderne sans contribution des Noirs?

    Martin Luther King Jr. a dit un jour:
    « Quand vous êtes prêts à partir pour le travail, sachez que la moitié de toutes les choses et de tous les appareils dont vous vous êtes servis avant de quitter votre maison a été inventée par des Noirs ».
    Tout ça pour vous dire chers frères et soeurs que l’histoire des Noirs ne se résume pas seulement à l’esclavage.

    Quand nous pensons à Fréderik Douglass, Martin Luther King Jr, Malcolm X, Marcus Garvey et Du Bois.

    Diffusez ceci à tout le monde afin que tous sachent la vérité, c’est le minimum que nous puissions faire pour leur rendre hommage. Comme disait Bob Marley « Time will tell » (le temps

  153. Christie
    Posted 10 mars 2008 at 17:35 | Permalink

    Oh! que je n’aime pas ce refrain-là de Koffi.. J’ecouterai Baloji tantot.

  154. COCO KALONJI
    Posted 27 mars 2008 at 16:11 | Permalink

    Un homme d’état africain passe un petit séjour sur la côte d’azur pour rendre visite à quelques amis responsables politiques. Il est ainsi reçu dans la somptueuse villa d’un député-maire et remarque d’entrée toutes les toiles de maîtres qui ornent les murs.
    Pendant le repas il n’hésite pas à demander à son ami: « Il faut quand même que tu m’expliques comment tu as pu amasser une fortune pareille en faisant de la politique… »
    L’élu français répond en désignant la fenêtre: « C’est très simple, tu vois l’autoroute là-bas ? Cela a coûté 10 milliards de francs à la collectivité dont 10% directement dans ma poche… »
    Le chef d’état n’en revient pas et commente: « Joli coup ! »
    Quelques années s’écoulent et notre député-maire rend la politesse à son ami africain. Il découvre avec stupéfaction que son hôte habite un château en marbre, décoré d’œuvres de maîtres et de sculptures de grande valeur. Pendant le repas, il demande: « C’est à ton tour de m’expliquer.
    Comment as tu amassé cette fortune colossale ? » Le Président africain répond en désignant la fenêtre: « C’est très simple, tu vois l’autoroute là-bas? » Le visiteur Européen de répondre: « Non… »
    L’Africain dit : « Ben voila ! »

  155. COCO KALONJI
    Posted 21 avril 2008 at 15:58 | Permalink

    Les glorieuses années 50 [modifier]
    Dés la fin de la deuxième guerre mondiale, l’Europe de l’Ouest se reconstruit grâce au plan Marshall, le Congo doit lui fournir les matières premières et après cela pour la guerre de Corée. De 1950 à 1958, l’indice du salaire du travailleur congolais passe de 100 à 237 pour une augmentation du coût de la vie de 20%. Dans le même temps, le colonat blanc est plus prospère que les habitants de métropole, par exemple il importe des frigidaires en ligne directe des États-Unis. Avec la fin des guerres mondiales se produit un fort accroissement démographique, la population augmente alors de 2 % par an. Les populations africaines, beaucoup plus occidentalisées qu’il y a 40 ans, acceptent le papier-monnaie, abandonnent les croissettes ou le troc. Pour cela elles se ruent vers les villes pour trouver du travail.

    Nombreux sont alors à Stanleyville, Elisabethville, Jadotville et surtout Léopoldville les hommes venus de province pour chercher un travail et qui, s’ils en trouvent, renvoient une grosse partie du salaire à leur famille restée au village.

    La croissance démographique commence à dépasser la croissance du PIB et le chômage s’installe dans les cités indigènes, quartier noirs, des villes. Les bidonvilles foisonnent. Face à cela, la Belgique met en place des allocations chômage, les Fonds du roi. Suite à la guerre d’Indochine et à la création de l’union française en 1946, le professeur belge Antoine Van Bilsen publia, en 1955, un document intitulé Plan de trente ans pour l’émancipation politique pour l’Afrique belge. L’agenda prônait une émancipation progressive du Congo sur une période de 30 ans (Van Bilsen dira en 1980 lors du 20eme anniversaire de l’indépendance à la RTBF que c’était un appel à un plan). Le cardinal congolais Malula rédigea alors le manifeste de « conscience africaine » comme réponse à Van Bilsen et accepta l’indépendance prévue pour 1985. Mais le séminariste Kasa-vubu rédigea alors aussi son manifeste, »le manifeste de l’ABAKO » qui réclamait l’indépendance immédiate. Face à ces événements l’administration belge commença alors à préparer lentement sa colonie vers l’indépendance. En 1954 fut créé l’université Lovanium. À partir de 1955, on commença à construire des écoles secondaires laïques.

    En 1955 le roi Baudouin (mwana kitoko,le beau gosse) accomplit un voyage au Congo pour apaiser le nationalisme congolais. Si les partis politique sont autorisés dés 1956 ils sont souvent parrainé par des partis politiques belges, ainsi l’amicale libérale (Lumumba) et l’amicale socialiste (A.Ngavulu).Des partis communistes clandestins mais toujours à bases ethniques dotés de faction armés seront crées avec le soutien de l´union soviétique. Lumumba se détachera de l’amicale libérale pour se tourner vers des thèses plus socialistes et fondera le MNC. En 1957 les congolais peuvent pour la première fois participer aux élections municipales. Les bourgmestres noirs ont tous des conseillers belges

  156. Nzembele Jérôme
    Posted 9 mai 2008 at 8:39 | Permalink

    Je dois vous avouer que je n’ai jamais été fan du RAP, mais ce Mr BALOJI vient de m’éppater.Le texte et le fond de sa musique sont trop riches. Voilà un gars à soutenir.Que les congolais ayant une certaine aisence se manifestent.J’aimerai avoir cet album.

    jéjé448

  157. COCO KALONJI
    Posted 14 juin 2008 at 19:08 | Permalink

    LE BANDITISME : UN PHENOMENE JAMAIS ERADIQUE
    DES KULUNA AGRESSENT UN AVOCAT AU QUARTIER IMMO CONGO
    IL EST 4H00 DU MATIN CE 26 MAI 2008 ,LORSQU’UN GROUPE DE JEUNES INCIQUES , IDENTIFIES COMME DES KULUNA(HOMME FORTS) EFFECTUENT UNE DESCENTE PUNITIVE A ALA RESIDENCE D’UN AVOCAT DU BARREAU DE KINSHASA/GOMBE.CE DERNIER HABITE AU No2 DE L’AVENUE MAMBENGA,AU QUARTIER IMMO-CONGO, CONNU AUSSI SOUS L’APPELATION DE QUARTIER 20 MAI.NUL NE CONNAIT LES MOBILES DE CETTE ACTION.JUSQUE-LA,MEME Me JOSEPH LUMBALA,PUISQUE C’EST DE LUI QU’IL S’AGIT ,N’ARRIVE PAS A S’EXPLIQUER CE QUI LUI EST ARRIVE.TROIS DES ASSALLANS SONT MAINTENANT DEVANT LA JUSTICE,AFIN DE REPONDRE DE LEURS ACTES.
    LE PASSAGE DE CES ASSAILLANTS A LAISSE DERRIERE EUX DES DEGATS IMPORTANTS. DES VITRES ,DES PARE-BRISES DE VOITURES BRISEES,DES PORTES DEFONCEEES…DES BLESSES ET LA PANIQUE DANS TOUT LE QUARTIER CONSTITUENT LA MOISSON DE L’ACTION DE CES INCIVIQUES.
    L’INTRUSION PROPREMENT DITE DE CES AGRESSEURS DANS L’ENCEINTE DE L’HABITATION DE Me JOSEPH LUMBALA N’A DURE QUE 15 MINUTES.MAIS ,L’ON CROIRAIT A UN PASSAGE DU TSUNAMI DANS CETTE NMAISON.DES INCIVIQUES ARMES DES BOUTEILLES ,DES PIERRES ILS SE SONT LIVRES A JETTER A TOUR DES BRAS PENDANT PLUS DE DEUX HEURES LEUR ARMEMENT SUR CETTE MAISON.LA POLICE OU FORCE D’INTERVENTION RAPIDE EST RESTE LOIN DE CE QUARTIER POPULAIRE.CELA INQUIETE TOUT LE MONDE.L’ARRIVE DE LA POLICE D’INTERVENTION RAPIDE,APPELEE A LA RESCOUSSE, A RAMENE LE CALME.POUR DES OBSERVATEURS,CET AVOCAT SERAIT PERSONNELLEMENT VISE DANS CETTE ATTAQUE. PEUT ETRE A CAUSE DE SES PRISES DE POSTION CONTRE LES REBELLIONS QUI AVAIT ENDEUILLE LA RDC.L’INSTRUCTION QUI SE POURSUIT AU PARQUET DE KALAMU DETERMINERA LES MOTIFS DE L’ATTAQUE AINSI QUE LES COMMANDITAIRE.
    SOURCE: LE POTENTIEL

One Trackback

  1. [...] via congoblog [...]

Post a Comment

Your email is never shared. Required fields are marked *

*
*

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×